Maine de Biran : une critique radicale de la représentation

par Pierre Montebello

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de François Dagognet.

Soutenue en 1993

à Paris 1 .


  • Résumé

    La philosophie de Biran pose une question fondamentale : la pensée est-elle de l'ordre du représentable? Dès ses premiers mémoires sur l'habitude Biran cherche à découvrir des lois d'expression physique ou physiologique de la pensée et rêve ainsi de donner une représentation symbolique de la pensée. À partir de la rédaction de son mémoire sur la décomposition de la pensée, Biran rompt avec la méthode idéologique et par la même avec une conception représentative de la pensée. Biran découvre que la pensée n’est autre que l'irreprésentables. En séparant conscience et représentation, pensée et représentation, Biran chemine vers une critique radicale de la représentation. Fort de sa critique de la représentation, Biran renonce alors à envisager un savoir ontologique absolu de la pensée et de la réalité objective mais n'oublie pas le rêve par lequel s'inaugura sa philosophie : le désir infini d'une représentation de l'être et de la pensée. Biran, en dépit de ce désir, restera fidèle à sa critique radicale de la représentation c'est-à-dire à une pensée délibérée de l'image et du sens commun.

  • Titre traduit

    Maine de Biran : a radical criticism of representation


  • Résumé

    The philosophy of maine de Biran asks a fundamental question. Does thought lie in order of the representable ? From his very first memoir on habits Biran tries to find out physical and physiological expression laws of thought and dreams of setting up a symbolic representation of thought. Since his writting on memoire sur la decomposition de la pensee, Biran breaks up with the ideological method together with a representative conception of thought. Biran discovers that thought is nothing other than the non-representable. While separating consciousness and representation, thought and representation, Biran proceeds towards a radical criticism of representation. Strengthened by his criticism of representation, Biran gives up concidering an absolute ontological knowledge of thought and the objective reality but does not forget the initial dream cherished by his philosophy : the infinite desire of the representation of thought and being. In spite of his desire Biran will stand closely by his radical criticism of representation, -i-e- a thought freed from image and common sense.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (430 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 93 ! 103
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16715-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1061
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.