Les esthétiques révolutionnaires : théorie du reflet et imaginaire

par Dominique Berthet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Marc Jimenez.

Soutenue en 1993

à Paris 1 .


  • Résumé

    The xixth century has seen the birth of modern socialism and the emergence of a new concept applied to art : modernity. From that period on, two types of socialism have developed, competed and incessantly argued. The origin of the conflict to date back to the argument between marx and proudhon. These two forms of socialism, as far as art and aesthetics are concerned, have made different and sometimescontrary propositions. However, Proudhon, Marx and Engels' aesthetics have in common the fact that they are ideological, they contemplate art in its direct relation to the social field. Consequently, marxist an libertarian aesthetics are to differentiate one from the other in the long run. Anarchist aesthetics have the peculiarity of being numerous and of offering very different approaches towards art. However, they come from statements that are very distinct from those that founded marxist aesthetics. The way they showed through social realism and jdanovism. Afterwards, in front of what had become state aesthetics, some marxists turned away from that kind of art to adopt some points of view borrowed from the libertarian aesthetics.

  • Titre traduit

    Revolutionary ideologies : theory of reflection and fantasy


  • Résumé

    Le XIXe siècle a vu la naissance du socialisme moderne et l'émergence d'un nouveau concept appliqué à l'art : la modernité. Deux formes de socialisme, dès cette époque, se développent, entrent en rivalité, et ne cesseront de se combattre. L'origine du conflit, semble-t-il, remonte à la querelle entre Marx et Proudhon. Ces deux formes de socialisme, pour ce qui est de l'art et de l'esthétique, ont eu des propositions diverses et parfois opposées. Néanmoins les esthétiques de Proudhon, Marx et Engels ont pour point commun le fait d'être idéologique, elles envisagent l'art dans sa relation directe avec le social. Les esthétiques marxiste et libertaire, par voie de conséquence, vont elles aussi, par la suite, se distinguer l'une de l'autre. L'esthétique anarchiste a pour particularité d'être plurielle et d'offrir des approches de l'art très diverses. Cela dit, elle part de postulats bien différents de ceux sur lesquels s'est bâtie l'esthétique marxiste telle qu'elle s'est révélée au travers du réalisme socialiste et du jdanovisme. Par la suite, au regard de ce qui était devenu véritablement une esthétique d'état, certains marxistes, se détournèrent de cette forme d'art pour épouser certains points de vues empruntés à l'esthétique libertaire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (981 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 93 ! 69
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16704-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1339
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.