Belfort Alsthom 1879-1970, hommes et technologie chez un grand constructeur

par Joseph Kennet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de René Girault.

Soutenue en 1993

à Paris 1 .


  • Résumé

    Se retrouvant en Allemagne après l'annexion de l'Alsace en 1871, la société alsacienne fonda en 1879 l'usine de Belfort pour préserver son marché français de locomotives et de machines à vapeur, de machines textiles et de matériel mécanique. Il fut aussi décidé de construire des centrales pour l'électricité dont les usages se développaient, et d'en acquérir la technologie et le savoir-faire en Allemagne. Avec la complexité et le coût grandissants des produits, il fallut spécialiser les fabrications et consolider les ressources, ce qui fut fait par le regroupement de Belfort avec les usines électriques de CFTH en une filiale commune, Alsthom, en 1928. Belfort y gagna l'accès à la technologie et au savoir-faire de la Général Electric Co; et se spécialisa dans la construction des locomotives électriques et du matériel électrique lourd, y compris les centrales nucléaires. Pour répondre avec des ressources accrues à la concurrence internationale, Alsthom entra en 1970 dans le groupe CGE-Alsthom. Rappelons aussi que c'est Belfort qui construit le fameux TGV. Les chapitres chronologiques sont complétés par des chapitres thématiques sur le développement des produits et des techniques et sur l'évolution de l'organisation et des conditions du personnel.

  • Titre traduit

    Belfort Alsthom 1879-1970, men and technology of a major manufacturer


  • Résumé

    The Belfort factory was founded in 1879 by the societe alsacienne after Alsace was annexed by Germany in 1871, to preserve its traditional French market for its steam locomotives and engines and its textile and other mechanical machinery. In addition, it was decided to build power stations for developing French uses of electricity. The new technology and know-how were acquired in Germany. The increasing complexity and cost of the products required specialized manufacture and the consolidation of resources. This the societe alsacienne achieved in 1928 by regrouping Belfort with the electrical plants of its main competitor, CFTH, in a joint subsidiary, Alstom. This gave Belfort access to CFTH's general technical agreement with the general electric c; forthwith, Belfort concentrated on locomotives and large electric power equipment up, and including, nuclear power stations. Later on, in order to acquire the even larger resources needed to meet international competition, Alstom merged in 1970 into CGE-Alstom.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (636 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 93 ! 61
  • Bibliothèque : La contemporaine. Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 10512 (1)
  • Bibliothèque : La contemporaine. Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 10512 (2)
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16559-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1075
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1113
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.