Le discours philosophique selon Kierkegaard

par Hélène Politis

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bernard Bourgeois.

Soutenue en 1993

à Paris 1 .


  • Résumé

    Notre première partie récapitule les grandes étapes de la réception de l'œuvre de Kierkegaard en France ; elle explique comment certaines interprétations inexactes se sont constituées et pourquoi elles ont pu durer. La deuxième partie examine et comptabilise les lectures philosophiques de Kierkegaard, à la fois dans les samlede vaerker (œuvres complètes) et dans les papirer (papiers) danois. L'usage que Kierkegaard fait de ces lectures dans son œuvre est beaucoup plus important qu'on ne le croit ordinairement. (En complément, une longue annexe à la thèse donne la liste détaillée des références philosophiques dans les papirer). La troisième partie montre à partir d'exemples précis que c'est en commentant ou en discutant les doctrines et les concepts des philosophes (surtout Hegel), que Kierkegaard produit les siens (dialectique des stades, paradoxe, éthique, répétition, existence, etc. ). Dans une quatrième partie, plus brève, nous nous interrogeons sur les modalités philosophiques présentes jusque dans son discours indirect (écriture pseudonymique, "miettes", métaphores, etc. ). Kierkegaard, lecteur des philosophes ; Kierkegaard, philosophe lui-même et à part entière : tels sont les deux volets inséparables de notre thèse.

  • Titre traduit

    Philosophical discourse according to Soren Kierkegaard


  • Résumé

    The first part sums up the main stages in the reception of Kierkegaard's works in France; it demonstrates how some inaccurate interpretations developed and why they persisted. The second part surveys and assesses Kierkegaard's philosophical readings in the danish samlede vaerker (complete works) and papirer (papers). The use Kierkegaard makes of these readings in his works is much more important than is usually acknowledged. (A long annex to the thesis gives a detailed list of the philosophical references in the papirer. ) The third part shows with precise examples that it is through analyzing and discussing the doctrines and concepts of philosophers (above all Hegel), that Kierkegaard constructs his own notions (dialectic of stages, paradox, ethics, repetition, existence, and so forth). A shorter fourth part investigates the philosophical modalities which appear even in his more indirect means of expressions (pseudonymic writing, "philosophical fragments", metaphors, etc. ). Kierkegaard, a reader of philosophers and a fully-fledged philosopher himself: such are the two inseparable facets of our thesis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol. (1267, 468 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16256-<1 À 5>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 740
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.