L'architecture théâtrale en France à la Belle Epoque et le cas du Théâtre des Champs-Elysées

par Claude Loupiac

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Gérard Monnier.

Soutenue en 1993

à Paris 1 .


  • Résumé

    Du fait de sa modernité, le théâtre des Champs-Elysées est souvent le seul théâtre français à être mentionné pour la période 1880-1914. Désirant le comparer à l'architecture théâtrale de cette période j'ai constaté que celle-ci, jamais étudiée, restait largement méconnue. En l'absence de recensement, j'ai établi un corpus non exhaustif de 81 théâtres édifiés en France entre 1880 et 1914 et exclusivement voués au répertoire lyrique et parlé. Consacrant la première partie à l'étude des conditions de cette production, j'y ai analysé successivement les raisons motivant la réalisation d'un nouveau théâtre, la nature des programmes, les procédures de choix du maitre d'œuvre. La deuxième partie est réservée à l'examen du débat théorique contemporain sur l'architecture théâtrale, tel qu'il ressort des traités et des articles publiés dans la presse spécialisée. Souvent cités par les théoriciens les théâtres anglais et allemands sont également étudiés dans cette partie ou un large développement est consacré au débat sécuritaire à travers l'analyse de la règlementation et des théâtres de sureté. Dans la troisième partie une micro-analyse, fondée sur des méthodes quantitatives et statistiques, m'a permis d'étudier l'évolution, au cours des quatre décennies, des différents composants spatiaux des théâtres du corpus, en abordant successivement les espaces servants de la salle (accès, vestibules, circulations, espaces de sociabilité, équipements de confort, etc. ), la salle elle-même, la scène et ses annexes, le traitement décoratif des espaces intérieurs et des façades. La quatrième partie est consacrée au théâtre des Champs-Elysées ; après avoir exposé les ressorts et l'organisation de la maitrise d'ouvrage et défini la personnalité et l'œuvre des quatre architectes successifs, j'y analyse et compare au reste de la production les composants spatiaux des avant-projets et de la réalisation


  • Résumé

    Owing to its modernity, the Champs-Elysees theater is often the only theater to be mentioned for the 1880-1914 period. Wishful to compare it to theatrical architecture of this period, I found that this one has never been studied and remains fully ignored. For lack of an inventory, I established an unexhaustive corpus of 81 theaters built in France between 1880 and 1914 and exclusively dedicated to lyric and talk repertory. The first part being devoted to the study of the conditions of this production, I have successively analysed there the reasons which justify the erection of a new theatre, the nature of programmes and the procedures for choosing architects. The second part is consecrated to the survey of the contemporaneous theoretical dispute about theatrical architecture, as it results from theatises and from articles publicated in specialised press. Often mentioned by theoricians, english and german theaters are also studied in this part where a broad expounding is dedicated to the discussion about the safety, through the analysis of regulations and safety model theaters. In the third part, the use of a micro-analysis, based upon quantitative and statistical methods, has allowed me to study the evolution, during those four decades, of the different spatial components of the theaters of the corpus while successively entering upon serving spaces of the auditorium (entrances, lobbies, circulations, sociableness spaces, comfort fittings, tec. ), the auditorium itself, the stage and its annexes, the decorative handling of inner spaces and facades. The fourth part is devoted to the Champs-Elysees theater ; after the expounding of incentives and organisation of work mastership and of the personality and work of the four successive architects, i have analysed there the spatial components of the different projects and of the final building and compared them with those of the corpus

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., (788 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 93 : 11

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 93 ! 11
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1245
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1200
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16253-<1 À 3>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.