Urbanisation et nouvelles régulations juridiques, l'exemple de Banfora : Burkina Faso

par Catherine Goislard

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Étienne Le Roy.

Soutenue en 1993

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail est consacre a l'etude des pratiques d'acces a la terre et au logement mises en oeuvre par les ouvriers de d principales industries de la ville de banfora (burkina faso). Suite a son industrialisation dans les annees soixante-dix le site a connu une expansion considerable, declenchant une tres forte pression fonciere dont les consequences sont toujours sensible. L'objet de cette recherche est de montrer l'existence d'une constante distorsion entre le droit fonci reglementaire et ce qui vivent quotidiennement les acteurs sociaux. L'analyse de leurs pratiques nous a paru particulierement feconde. Elle permet de mettre en evidence la contestation permanente du caractere totalisant du droit etatique et de prendre connaissance des mecanismes quotidiennement mis en place pour resoudre les problemes qu'ils considerent vitaux. Ces mecanismes empruntent, dans une proposition synchretique, a la permanence de certains traits des cultures natives et a leur reinterpretation, ainsi qu'a l'appropria et a la reinterpretation d'elements juridiques produits par l'etat et a l'origine exogenes. Ayant identifie ces reponses originales qui sont de nouveaux modes de regulations, nous nous sommes interroges sur les enjeux dont ceux-ci sont porteurs. Vehiculant de nouvelles valeurs, comme le clientelisme et la logique de rentier, ces modes de regulation suggerent qu'une nouvelle stratification sociale est entrain de se mettre en place. Celle-ci s'organiserait autour de ceux qui ont les moyens de controler la terre et de ceux qui peuvent y acceder. Dans une situation de pression fonciere et de confusion, la terre devient en effet le nouvel element autour duquel toute les forces en presence convergent. Elle est ainsi devenue un enjeu support de la rente urbaine, dont la particularite es moins de servir a la production qu'a la reproduction.


  • Résumé

    This work is dedicated to the study of land and housing access practises used by the workers of the two most important industries. Of banfora (burkina faso). Following its industrialization during the seventies, this site went though a considerable speeding, bringing a very hard land pressure still noticeable today. This research purpose is to reveal a constant divorce between land law rules and the daily way of living of social actors. The analysis of their pratices seems very reach. Actually it helps to bring to light the continuous contest of absolutist character of state law, and to apprciate the mechanisms they build to resolve what seemed to them vital problems. Those mechanisms seem, in a synchretist way, to borrow from persistent features of native cultures, and from their reinterpretation. They as well come from their reinterpretation and redeading of juridical elements, produced by state and originally exogenous. After identification of those original answers creating new regulation ways we pondered on the stakes they are bringing on. Introducing new values as clientelism and private income logic, those regulation ways suggest that a new social stratification is rising. This one is shaping from people holding land control and people searching land access. In such confused and pressured land situation, land access becomes the new focusing point for every actor, as a stake holding up the urban income, more in a reproducing way than like a production factor.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (516 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : D 93 ! 41
  • Bibliothèque : Bibliothèque de Recherches Africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TAJ 97
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/T93-152

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1811
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.