Les prédateurs-démanteleurs des pontes de Porthetria dispar dans les subéraies marocaines

par Claire Villemant

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean Lévieux.

Soutenue en 1993

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le Bombyx disparate, Porthetria dispar L. , est le principal défoliateur du Chêne-liège en région méditerranéenne. Au Maroc, en subéraie de la Mamora où il pullule de façon cyclique, la dynamique de ses populations dépend surtout des variations qualitatives et quantitatives du feuillage nourricier et de l'action des insectes oophages, appelés prédateurs-démanteleurs car ils détruisent plus les pontes par dislocation que par prédation. La guilde comprend 14 espèces (10 Coléopteres dont 7 Dermestidae, 2 Lépidoptères et 2 Formicidae). En se succédant dans les pontes durant tout le stade oeuf (de juillet à mars), elles assurent une exploitation maximale de cette nourriture et favorisent l'action du parasite Ooencyrtus kuvanae. Le cycle biologique et l'impact de 9 espèces ont été précisés par des élevages au laboratoire. Tenebroides maroccanus, Dermestes lardarius et Aglossa caprealis sont les antagonistes les plus efficaces. Au sein de la guilde, les risques de compétition inter- et intraspécifique sont limités grâce à une ségrégation temporelle et spatiale. La grande polyphagie et le remarquable polymorphisme du développement larvaire des espèces favorise leur survie face aux importantes fluctuations des populations de l'hôte. Quelque soit l'échelle d'étude, aucun schéma simple ne permet de décrire la structure de la population de pontes ou les variations spatiales de l'intensité du parasitisme et de la prédation. L'intensité du démantèlement varie plus d'un arbre à l'autre que d'une strate à l'autre d'un même arbre. L'effectif de pontes et leur degré de démantèlement est maximal sur les gros chênes physiologiquement déficients qui, sous leur liège déhiscent, offrent abris et nourriture aux prédateurs. Entre 1987 et 1990, les prédateurs oophages ont joué un rôle déterminant dans l'élimination d'une pullulation localisée de P. Dispar, les exceptionnels taux de destruction observés (60 a 90% des oeufs) s'expliquant au moins en partie par le mauvais état sanitaire des stations infestées


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL.,375 P.
  • Annexes : 437 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'entomologie.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : ento3622-1
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'entomologie.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : ento3622-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.