Pseudo-peptides fluores inhibiteurs potentiels de la protease du vih

par SYLVIE VIANI

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de ROGER GUEDJ.

Soutenue en 1993

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La synthese d'inhibiteurs potentiels de la protease du vih (virus d'immunodeficience humaine) est le but recherche. La protease est une enzyme clef, responsable de la maturation du virus. Elle hydrolyse les polyproteines precurseurs pour former les enzymes et les proteines structurales du core du virus. L'inhibition de cette enzyme conduit a des virions non matures, donc non infectieux. Dans un premier chapitre, le virus, la protease et les differents substrats de cette enzyme ont ete detailles. Dans un second chapitre, les principales modifications de la liaison peptidique conduisant a des inhibiteurs de la protease du vih ont ete citees. Dans un troisieme chapitre, le travail realise pour tenter d'inhiber cette enzyme a ete developpe. A partir du substrat synthetique ala-ala-phe-pro-val-val, une serie de peptides mono ou difluores a ete preparee, incorporant dans leur structure un ou deux atomes de fluor sur le cycle aromatique de la phenylalanine; l'atome de fluor occupant la position ortho, meta ou para et les deux atomes de fluor etant dans les positions ortho-ortho ou meta-meta. Certains de ces di, tetra, penta ou hexapeptides ont fait l'objet d'evaluations biologiques. Ils n'ont montre que de faibles activites inhibitrices dans les tests sur la protease du vih et aucune activite anti-vih dans les tests sur les cellules. Dans un second temps, la liaison tyr-pro, contenue dans la jonction p17-p24 (ma/ca), a ete remplacee par un difluoromethanephosphonate. Le compose final n'a pas ete obtenu, mais certains synthons a partir de cette molecule. Ces resultats mettent en evidence la difficulte d'obtention de composes incorporant ce nouveau groupement isostere


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 204 P.
  • Annexes : 350 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.