Les canaux calciques dependants du voltage : diversite moleculaire et clonage d'une isoforme de neuroblastome de souris

par GASPARD THIE COPPOLA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Michel Lazdunski.

Soutenue en 1993

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des etudes electrophysiologiques faisant intervenir la technique de patch clamp, completees par des etudes pharmacologiques ont permis de decrire trois familles de canaux calciques dependants du voltage: 1) les canaux rapides t, sans effecteur pharmacologique specifique; 2) les canaux lents l, qui sont sites recepteurs de nombreuses familles de drogues telles que les 1-4,dihydropyridines; 3) les canaux n, ni lents ni rapides, qui sont bloques par des toxines extraites de gasteropodes marins de la classe des -conotoxines. Une derniere famille de canaux calciques vient d'etre caracterisee. Cette classe (canaux de type p) est sensible a une toxine d'araignee (agdenopsis aperta) et tres abondante dans les cellules de purkinje du cervelet. Nous avons isole, grace aux techniques de clonage moleculaire et a partir d'une lignee cellulaire de neuroblastomes (n1a103), deux clones d'adn complementaires correspondant a deux isoformes d'un meme canal calcique apparente au type n. Ces molecules isolees dans les banques d'adn complementaires, construites dans le vecteur lambda zap ii, codent pour deux proteines: cachnb1 et cachnb2. Cachnb1 composee de 2289 acides amines pour une masse moleculaire de 256,591 kda. Cachnb2 composee de 2301 acides amines pour une masse moleculaire de 257,376 kda. Ces sequences nous ont permis, outre la determination de la sequence primaire du canal calcique, et de caracteriser en particulier dans le systeme nerveux central l'expression de ce gene. De plus, nous avons repere des regions de la sequence peptidique variantes, indications de sites putatifs d'epissage alternatif. D'autre part, a l'aide de differentes techniques de detections, soit de la proteine (avec des anticorps polyclonaux), soit de l'arnm (avec la sonde clonee), nous possedons dorenavant les outils de base pour l'etude de l'expression de ce gene. Plusieurs aspects ont ete abordes, notamment le developpement et l'expression tissulaire. Par ailleurs, nous avons etabli par localisation chromosomique la position du locus du gene sur le chromosome 2 du genome murin


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 182
  • Annexes : 220

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.