Régulation de l'expression génique en fonction du cycle cellulaire et contrôle de la division cellulaire durant le développement précoce de l'embryon de souris : mise en évidence de deux nouvelles interactions ADN-protéines

par Frédérique Vidal

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de François Cuzin.

Soutenue en 1993

à Nice .


  • Résumé

    L'étude présentée dans la première partie de ce travail, porte sur la régulation post-transcriptionnelle d'une famille d'ARN (pIL) exprimés préférentiellement dans des fibroblastes de souris transformés ou en croissance active. Comme leurs homologues chez le rat, ces ARN contiennent une séquence répétée. Nous avons pu démontrer que le nombre des transcrits pIL est modulé par un élément de régulation composé d'une région non répétée contenant des motifs communs à tous ces ARNs et d'un élément répété. La fixation de protéines au niveau de cette séquence régulatrice a été mise en évidence par des expériences de retardement sur gel. Ces transcrits pIL sont, d'autre part, trouvés dans des ovocytes de souris fécondes ou non fécondes. Nous nous sommes intéressés aux régulations intervenant lors de ces premiers stades du développement. Un autre modèle original était disponible du fait de l'observation qu'un fragment de 343 pb d'ADN génomique lorsqu'il est injecté dans un oeuf de souris cause l'arrêt précoce des divisions embryonnaires. Nous avons mis en évidence, par les mêmes techniques que précédemment, plusieurs sites de fixation protéique sur ce fragment. Dans un premier temps, nous nous sommes concentrés sur l'un d'entre eux, le motif GTCACATG (identique au motif CDEI des centromères de la levure S. Cerevisiae). Lorsque des oligonucléotides contenant ce motif sont microinjectés dans un ovocyte de souris fécondé, on observe un effet toxique comparable à celui obtenu avec le fragment de 343 pb. Nous avons cloné et séquencé un ADN complémentaire, codant pour une protéine (CDEBP) se fixant de façon spécifique sur cet octamère. L'analyse de la séquence déduite en acides aminés a révélé des régions d'homologies inattendues avec la protéine précurseur de l'amyloïde impliquée dans la maladie d'Alzheimer. Nous avons perturbé l'expression de la protéine CDEBP dans l'oeuf, en utilisant des oligonucléotides complémentaires au messager codant pour elle. De nouveau, ces expériences ont abouti à l'arrêt très précoce du développement embryonnaire. Nous avons caractérisé un deuxième site de fixation sur le fragment de 343 pb, vraisemblablement reconnu par un complexe protéique. Grâce à des expériences de compétition, nous avons pu mettre en évidence l'existence d'interactions entre les protéines se liant spécifiquement aux deux sites de reconnaissance étudiés. Ces protéines cellulaires, ADN-affines, paraissent donc essentielles lors des premiers stades de la division de l'embryon de souris.

  • Titre traduit

    Regulation of gene expression during cell-cycle and control of cell division during early embryonic development in mouse : demonstration of two new protein-DNA interactions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (129 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 113-129. Résumé en français

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 93NICE4646
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Odds : 93NICE4646BIS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.