Un exemple d'heteroculture : les boma a brazzaville, de la tradition a la modernite

par NORBERT NKOUERI MPIO

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Jean Poirier.

Soutenue en 1993

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les pressions urbaines avec leurs effets structurants et destructurants ont conduit les membres de la societe boma de brazzaville a mettre en place des formes de solidarites construites selon le modele traditionnel ancestral et selon le modele de la modernite. Le concept d'heteroculture permet d'eclairer l'identite culturelle de ce sous-ensemble teke issu de l'ancien royaume anzico qui met en rapport des elements de la tradition et de la modernite dans ses pratiques. Le terrain de la mort illustre cette heteroculturalite et permet d'observer un amalgame de rites anciens et nouveaux mais surtout de voir des formes d'entraides mutuelles fondees sur des logiques a la fois claniques et capitalistes (au sens de l'economie classique) faisant entrer de plain-pied l'analse dans une problematique de l'alienation culturelle typique a toutes les societes en transition. Le mode de vie urbain depouille l'homme boma de toute son authencite, hypothese que confirment amplement les pratiques langagieres chez l'adolescent ou la langue maternelle, le teke, souffre d'une disqualification au profit non seulement du francais mais egalement des autres langues vehiculaires et ou vernaculaires a statut quasi national comme le lingala, le kongo ou le mounoukoutouba.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.