Influence du lithium insere chimiquement sur le comportement electrochimique du systeme alpha li#xmno#2

par PHILIPPE BOTKOVITZ

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de RAYMOND BREL.

Soutenue en 1993

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La phase hollandite li#xmno#2 a de bonnes aptitudes a intercaler et desintercaler le lithium. Ces aptitudes ont ete utilisees en cyclage electrochimique dans des batteries a anode de lithium. Nous nous sommes attaches a comprendre les processus electrochimiques se produisant au sein de ce materiau lors de son fonctionnement en cyclage. La phase lithiee initiale a donc du etre caracterisee chimiquement dans un premier temps. Une caracterisation structurale poussee a ensuite ete menee. Elle a notamment utilisee des techniques telles que la diffraction des rayons x et la diffraction neutronique. Le lithium insere chimiquement dans la structure a ainsi pu etre localise. Une distorsion structurale a d'autre part ete mise en evidence. L'etude des processus d'intercalation/desintercalation du lithium s'est faite par l'intermediaire de cyclages pilotes en intensite ou en potentiel. Deux types de comportement des phases lithiees ont pu etre mis en evidence. Chacun se traduit par une capacite cyclee nettement differente. L'explication de ce phenomene tient dans une localisation bien particuliere dans chacun des deux cas du lithium insere chimiquement. La presentation de deux phases hollandites nouvelles, une phase acide et une phase au thallium, vient clore cette etude du systeme alpha li#xmno#2/li


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 194 P.
  • Annexes : 107 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.