Adaptation des techniques expérimentales d'autopropulsion au cas des carènes du type pêche artisanale

par NALERA BENSLAFA

Thèse de doctorat en Dynamique des fluides et des transferts

Sous la direction de Patrice Sulmont.

Soutenue en 1993

à École centrale de Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce mémoire a pour objet la mise en œuvre des procédures d'essais en autopropulsion. A partir de l'examen critique des problèmes qui accompagnent habituellement ces procédures, il propose des solutions adaptées aux dimensions des installations du LMF. Les applications ont été réalisées pour deux bateaux de pêche artisanale dont les caractéristiques sont particulièrement bien adaptées aux dimensions du bassin des carènes du LMF. La détermination du coefficient de forme, qui fait appel a des essais de remorquage a basse vitesse, est une des difficultés majeures a cause des risques de décollement de la couche limite, risques favorises par les formes ventrues des carènes. L'interprétation des résultats expérimentaux a du être confortée par des résultats de calculs de couche limite et de résistance de vagues. Une solution est proposée pour estimer correctement la valeur du coefficient de forme en cas d'échec des procédés classiques. L'étude expérimentale des hélices en eau libre a permis de définir les seuils de vitesse de rotation et de profondeur d'immersion minimales ainsi que de déterminer les caractéristiques hydrodynamiques des helices modèles du LMF. Les essais d'autopropulsion des chalutiers ont été réalises suivant deux méthodes. La méthode anglaise, la plus simple techniquement, moyennant des restrictions imposées par la nature des bateaux essayés, a permis de montrer qu'il est possible d'obtenir les grandeurs utiles au projet de l'appareil propulsif avec une précision conforme aux normes recommandées par l'ITTC. La méthode continentale a été mise en œuvre pour la simplification de la procédure d'interprétation qu'elle permet et pour son extension possible vers les essais d'autopropulsion sur houle. Cette méthode, qui cadre avec les tendances actuelles de laisser au modèle le plus de degrés de liberté possibles, s'est révélée difficile à mettre en œuvre pour les petits bateaux lourds


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (196 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 35 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : CentraleSupélec. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T3 56773
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.