Le système éducatif marocain : ruptures historique, sociale et culturelle face à l'innovation

par Khalil Mgharfaoui

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Philip Riley.

Soutenue en 1993

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Depuis l'indépendance, l'école au Maroc n'a cessé de connaitre des projets d'innovation et de reformes. L’objet de cette recherche est d'inscrire l'approche de l'école au Maroc, ainsi que la problématique de l'innovation, dans un cadre pluridisciplinaire. Nous avons donc considéré l'école comme un système global entretenant des relations étroites avec la société. Les reformes de l'enseignement au Maroc se sont toujours cristallisées sur la question de l'identité : l'identité culturelle de la société mais aussi de l'école. L’importance que prend la question de l'identité, au détriment de celle du fonctionnement, a une raison majeure : la rupture au sein de l'école au Maroc. L’école au Maroc est une école de rupture à trois niveaux : historique, social et culturel. La rupture historique est du au fait que trois écoles différentes se sont succédé : une école "islamique", une école "coloniale" et une école "nationale". Chacune de ces trois écoles est porteuse d'une identité et d'une culture particulière. La rupture sociale traduit le divorce entre la société et l'école. L’école au Maroc se caractérise par l'absence de projets bien définis. Nous pouvons difficilement parler, pour ce qui concerne l'école marocaine, d'un rôle de la "reproduction". Enfin, nous relevons une rupture culturelle entre une école imprégnée de la culture occidentale et la société marocaine. Cette rupture culturelle devient encore plus manifeste quand nous abordons la question du bilinguisme

  • Titre traduit

    Moroccan educational system : historical, social and cultural futures faced with innovation


  • Résumé

    Since the independence, school in morocco has constantly known many innovation plans and reforms. The purpose of this research study is to lay the approach of school in morocco as well as the problematic of innovation within a pluridisciplinary framework. Thus, we have regarded school as an overall system keeping up close relations with society. Educational reforms in morocco have always crystallized on the question of identity: the cultural identity of society but also that of school. There is a main reason for the important of question of identity to the detriment of that of the functioning of school: the rupture within the school system in morocco. A rupture exists at three levels: historical, social and cultural. The reason for the historical rupture is that three different schools have succeeded: an 'Islamic' school, a 'colonial' school and a 'national' school. Each of them carries an identity and a specific culture. The social rupture expresses the divorce between society and school. School in morocco is characterized by the lack of well defined plans. With regard to Moroccan school we can hardly discuss of a 'reproduction' role. Finally, we note a cultural rupture between a school impregnated with the western culture and the Moroccan society. This cultural rupture becomes more obvious when we study the question of bilinguism

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Reproduction non autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.