Influence de protections individuelles à effet de serre sur la croissance de jeunes arbres : interprétations physiologiques et perspectives d'amélioration des protections

par Jacques-Eric Bergez

Thèse de doctorat en Physiologie et biologie des organismes et populations

Sous la direction de ANDRE BERGER.

Soutenue en 1993

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans des abris, les tres faibles echanges d'air avec l'exterieur creent des temperatures et une humidite elevees; de fortes variations de la teneur en co2. La croissance de merisiers et de noyers est modifiee: allongement continu de l'apex, modification des feuilles, croissance en diametre et mise en reserve des glucides reduites. Un desequilibre tige/racine apparait. Les arbres abrites transpirent de 6 a 10 fois moins que les arbres temoins, malgre des stomates grand ouverts. Le faible deficit de tension de vapeur d'eau et la forte resistance de couche limite permettent d'expliquer cette transpiration. L'assimilation carbonee est reduite a cause des faibles teneurs en co2, des temperatures trop elevees et du niveau diminue de rayonnement. Par une ouverture pratiquee a la base de l'abri, on peut obtenir un renouvellement controle de l'air interieur. Les fortes temperatures et la disponibilite en co2 sont alors moins limitantes pour l'assimilation de l'arbre

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [11], 159, [48] f. ou p. - [5] f. de pl. h.t
  • Annexes : Bibliogr.: f. 150-159

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 93.MON-45
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.