Unite et diversite des hominides fossiles de java : presentation de restes humains fossiles inedits

par HARRY WIDIANTO

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Marie-Antoinette de Lumley.

Soutenue en 1993

à Paris, Muséum national d'histoire naturelle .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous presentons un travail concernant les fossiles d'hominides de java. Il s'agit de l'ensemble des fossiles depuis les premieres decouvertes du pithecanthrope en 1890, jusqu'a des fossiles trouves au cours de la derniere decennie. Les restes craniens montrent qu'il s'agit de trois groupes d'homo erectus, nommes: le groupe robuste, le groupe trinil-sangiran, et le groupe ngandong. Les groupes robuste et ngandong ne posent pas de probleme de variabilite, mais celle-ci est bien marquee au sein du groupe trinil-sangiran, s'explique par la dimorphisme sexuel. En revanche, une unite morphologique au niveau de l'occipital s'observe depuis le groupe robuste (sangiran 4 et 31), le groupe trinil-sangiran (sangiran 12 et 38), et le groupe ngandong. Ceci est une faveur de l'hypothese d'une persistance, au cours de l'evolution humaine de java, de certains caracteres de l'occipital d'homo erectus indonesien a des degres divers. Les restes mandibulaires montrent qu'il n'existe qu'un seul genre, homo, et une seule espece, erectus, avec deux sous-especes definies dans ce travail: homo erectus paleojavanicus et homo erectus javanicus. Les restes post-craniens apportent peu d'informations significatives pour l'evolution, mais le dimorphisme sexuel est bien marque


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 284 P.
  • Annexes : 184 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.