Étude neuroanatomique de l'impact des greffes intrastriatales de cellules mésencéphaliques embryonnaires dopamino-compétentes chez le rat porteur d'une lésion de la voie dopaminergique mésostriatale : analyse des modifications de certains paramètres neurochimiques striataux

par Françoise Mennicken

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Claude Feuerstein.

Soutenue en 1993

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Claude Feuerstein.


  • Résumé

    Le but de ce travail a été d'évaluer si les greffes de cellules mesencéphaliques embryonnaires, implantées au sein du striatum préalablement dépourvu de ses afférentes dopaminergiques (da), sont capables, chez le rat, de normaliser les augmentations de densités striatales des sites récepteurs da induites par une telle déafférentation. Cette étude a été conduite de façon parallèle chez des animaux lésés et greffés à l'âge adulte et chez des animaux lésés et greffés quelques jours après la naissance. Les délais post-greffe étudiés ont varié de 3 à 9 mois et la principale technique utilisée a été la radioautographie quantitative des sites reéepteurs da révélés à l'aide de différents ligands trities: le #3h sch 23390 pour les sites d#1, le #3h raclopride et la #3h spiperone pour les sites d#2, et le #3h gbr 12935 pour les sites de capture de la da. Les principaux résultats obtenus dans la première partie de ce travail, ont montré: que la dénervation da (induite par injection intranigrique de 6-hydroxydopamine) affecte uniquement les densités de sites récepteurs d#2 en les augmentant. Cependant, cet effet est plus important chez les animaux opérés à l'âge adulte (+25 a +50%) que chez ceux opérés apres la naissance (+15 a +25%); que la mise en place de cellules mesencéphaliques embryonnaires dans le striatum deafférente, que ce soit chez les animaux opérés à l'âge adulte ou à la naissance, restaure des densités de sites d#2 comparables à celles observées chez des animaux témoins, et ce, bien au-delà des territoires reinnervés. Cette observation a conduit à aborder, dans la dernière partie de cette thèse, l'étude des mécanismes restaurateurs en essayant d'élucider le rôle primordial joué par les cellules da au sein du greffon et notamment celui de la diffusion éventuelle de la da au-delà des territoires reinnervés. C'est pourquoi des greffes de cellules mesencéphaliques embryonnaires depletees (partiellement, pour des raisons techniques) en cellules da ont été réalisées et ont permis de montrer que l'effet de la normalisation des densités striatales des sites d#2 était proportionnelle à l'importance de la surface reinnervée par le greffon donc très probablement au nombre de cellules da présentes dans le greffon.

  • Titre traduit

    Neuroanatomic study of the effect of intrastriatal mesencephalic embryonic dopaminocompetent cells in the rat bearing a lesion of da mesostriatal pathway: analysis of modification of some neurochemical striatal parameters


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (396 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 335-396

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.