Régulation d'une population d'Escherichia coli modifiée génétiquement et devenir de son ADN dans le sol

par Ghislaine Recorbet

Thèse de doctorat en Sciences. Microbiologie

Sous la direction de Philippe Normand.

Soutenue en 1993

à Lyon 1 .

Le président du jury était Philippe Normand.


  • Résumé

    Le devenir d'une population d'escherichia coli (souche el1003) modifiee genetiquement par l'insertion chromosomique de dix copies du gene wptii a ete evalue en microcosmes. Une approche comparative de dynamiques de population a mis en evidence une regulation de sa densite par predation et competition nutritive. Le gene smib conferant une sensibilite au saccharose a ete insere dans le chromosome d'e. Coli el1003 pour inhiber son developpement sur les milieux selecteurs des potentiels exconjugants l'extraction d'adn du sol et de la pcr a montre une persistance d'une sequence d'adn specifique d'e. Coli el1003 alors que la population n'etait plus detectable sur milieux geloses et par immunofluorescence


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (127 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 107-127

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.