Fécondation et induction gynogénétique in situ chez le concombre : influence de l'effet saison sur la mise à fruit et à graine

par Erwann Le Deunff

Thèse de doctorat en Sciences. Biotechnologie végétale

Sous la direction de Christian Dumas.

Soutenue en 1993

à Lyon 1 .

Le président du jury était Christian Dumas.


  • Résumé

    La reussite des manipulations genetiques in vivo est sous la dependance de facteurs genotypiques males et femelles et des conditions environnementales. C'est le cas des techniques d'haploidisation in situ apres pollinisation par grains de pollen irradies aux rayons x ou gamma. Chez le concombre, nous avons caracterise par une approche cytophysiologique la periode de receptivite maximale de la fleur femelle en conditions standards de pollinisation, au printemps et a l'automne. Nous avons ainsi pu definir la zone de production grainiere maximale et correler les differents stades de la receptivite femelle avec les variations saisonnieres observees, sur la mise a fruit et la mise a graine. Nous avons ainsi montre que les conditions climatiques de printemps favorisaient le developpement parthenocarpique des fruits et etaient associees a l'insucces de la technique d'haploidisation. L'eclaircissement (au methyl salicylate) des ovules pollinises depuis six jours par du pollen irradie a revele la presence d'une embryogenese precoce identique au temoin bien qu'abortive. L'integrite de l'unite germinale male observee dans les tubes polliniques (coloration directe au dapi) apres mise au point d'une technique semivivo de germination du pollen normal et irradie confirme indirectement ce resultat. Des experiences preliminaires de mesure de ploidie sur des noyaux d'albumens ages de six jours, extraits manuellement, ont ete realisees par cytofluorimetrie en statique. Ces travaux permettent une meilleure comprehension de l'effet saison dans la reussite de l'induction gynogenetique in situ par grains de pollen irradies chez les cucurbitacees. D'autre part, ils offrent la possibilite d'etudes cellulaires et moleculaires plus fines pouvant conduire a une estimation precise du taux reel d'induction gynogenetique dans les fruits


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (98 f.)
  • Annexes : Bibliogr. non paginée [16] p. et notes bibliographiques dans chaque article

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.