Une endoprotéase acide de Stigmatella aurantiaca DW4 : purification dela protéine, clonage et séquençage du gène

par Catherine Mazaud-Aujard

Thèse de doctorat en Biochimie. Biomembranes

Sous la direction de Raymond Julien.


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une endoprotease acide exportee dans le milieu de culture de la myxobacterie stigmatella aurantiaca dw4 a ete purifiee. Son point isoelectrique egal a 4,2 et son ph optimum d'activite acide comme sa specificite d'hydrolyse vis-a-vis de la caseine k rapprochent cette enzyme de la chymosine de veau, une aspartyl protease. Sa masse moleculaire apparente est de 31 kda et la sequence de ses 19 premiers residus n terminaux revele une etonnante richesse en glycine et proline. L'oligonucleotide synthetique specifique deduit, utilise comme sonde a permis le criblage d'une minibanque d'adn genomique et le clonage du gene correspondant. Le fragment d'adn de 1,1 kb isole contient une sequence qui presente 82% d'homologie avec celle de l'oligonucleotide sonde. Elle s'inscrit au sein d'un orf codant pour une proteine de 250 acides amines. La presence de 44 amino-acides supplementaires en amont de l'extremite nh#2 de la sequence suggere que la proteine est synthetisee sous la forme d'une pro-enzyme. La presence confirmee par pcr d'un codon tga en position interne conduit a formuler deux hypotheses: cette enzyme possederait une selenocysteine; il existerait un mecanisme de regulation de la transcription et/ou de la traduction lie a l'expression du signal thermostable a, initiateur du developpement multicellulaire en reponse a une carence azotee. L'analyse de la sequence proteique deduite du gene (structure secondaire, recherche d'homologies, identification de site catalytique) conforte la relation etablie entre le gene sequence et l'endoprotease purifiee et apparente cette derniere a une endoprotease acide de myxococcus xanthus

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 93 p
  • Annexes : Bibliogr. p. 83-93

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Sciences et Techniques). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SL 26959
  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Sciences et Techniques). Service Commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.