Etude de la contribution de l'interface à la cohésion de composites à matrice organique et fibres de verre

par Patricia Krawczak

Thèse de doctorat en Chimie organique et macromoléculaire

Sous la direction de François Rietsch.

Soutenue en 1993

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est une analyse comparée de l'influence de l'interface suivant différentes méthodes de caractérisation macroscopiques, de manière à préciser la sensibilité de chaque technique aux modifications de la zone interfaciale, à expliciter le rôle de l'interface - et des ensimages - dans les mécanismes d'endommagement des composites. A partir d'une analyse du comportement viscoélastique, de la résistance au cisaillement interlaminaire, du comportement en traction transverse et des spectres acoustiques associés, de l'amorcage et de la propagation de fissures, et enfin des facies de rupture, effectuée sur des composites unidirectionnels verre/epoxy, on a précisé de quelle manière s'effectue la contribution de l'interface à la cohésion du composite et cerne les paramètres d'influence principaux, notamment, le mode de sollicitation et l'environnement hydrothermique. A ensuite été étudiée la possibilité d'étendre les résultats obtenus à des composites multicouches de structure plus complexe mettant en évidence ainsi l'influence de la géométrie du renfort (cas des tissus).

  • Titre traduit

    Study of the contribution of the interface to the cohesion of organic matrix/glass fibre composite materials


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    On a montré enfin de quelle manière la participation de l'interface, définie au moyen d'essais simples sur éprouvettes plates unidirectionnelles, pouvait contribuer à expliciter les mécanismes d'endommagement et le comportement de pièces industrielles (tubes bobines) dans le cas de sollicitations biaxiales faisant intervenir différentes lois de chargement à court terme ou long terme. L'ensemble a permis en outre de recommander en matière de techniques de caractérisation de l'interface par paramètres mécaniques et physiques : (1) la mécanique de la rupture en mode i, qui permet notamment de séparer les mécanismes d'amorcage et de propagation de fissures sur lesquelles la qualité de l'interface a une influence spécifique ; (2) la traction avec analyse des spectres acoustiques qui permet d'accéder aux premiers endommagements, et qui constitue en outre la seule méthode applicable à des renforts tissés ; (3) le couplage de ces essais avec un vieillissement hydrothermique, de manière à accroître les écarts et juger de l'efficacité de l'ensimage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (157 f.-[13] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 139-146

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1993-377
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.