La machine asynchrone double étoile : régimes transitoires : alimentation à fréquence variable

par Daniel Roger

Thèse de doctorat en Génie électrique

Sous la direction de Francis Notelet.

Soutenue en 1993

à Lille 1 .


  • Résumé

    Les équations différentielles régissant le fonctionnement de la machine asynchrone double étoile sont tout d'abord écrites en utilisant les hypothèses classiques de l'électrotechnique. La théorie du vecteur espace permet ensuite d'obtenir un modèle mathématique synthétique de cette machine, un schéma monophasé équivalent valable en régime permanent et une expression simple de la valeur instantanée du couple electromagnetique. Cette transformation est également comparée aux méthodes plus classiques de Park et de Ku. La résolution analytique des équations montre que les régimes transitoires de cette machine sont assez peu différents de ceux de la machine simple étoile équivalente lorsqu'elle est alimentée en tension. L'étude du régime permanent du moteur alimente par deux onduleurs de courant à 120° décales de 30° est mené à partir du schéma monophasé équivalent. Cette méthode permet de calculer simplement les grandeurs caractéristiques de chaque couple harmonique et de les comparer à celles de la machine simple étoile équivalente. Les résultats obtenus sont finalement validés par la mesure des vibrations produites par ces machines.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (139 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 135-139

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1993-49
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.