Semi-commutations et reconnaissabilité

par Pierre-André Wacrenier

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Michel Latteux.

Soutenue en 1993

à Lille 1 .


  • Résumé

    Les commutations partielles ont ete utilisees en 1977 par A. Mazurkiewicz pour etudier le comportement de processus paralleles. La notion de semi-commutations generalise celle de commutation partielle ; les semi-commutations permettent de modeliser les programmes a memoire partagee de type producteur/consommateur. Dans une premiere partie nous etudions la composition de deux fonctions de semi-commutation: nous caracterisons les couples de fonctions de semi-commutation dont la composition est une fonction de semi-commutation. Grace a cette caracterisation nous obtenons, en particulier, une caracterisation decidable des semi-commutations confluentes. La seconde partie de ce memoire est consacree aux morphismes pour semi-commutations; ceux-ci permettent de specifier le parallelisme a differents niveaux d'abstraction. Nous etudions les morphismes pour semi-commutations qui preservent la reconnaissabilite et caracterisons les morphismes des monoides de semi-traces qui peuvent etre simules par des transductions rationnelles.

  • Titre traduit

    Semi-Commutations And Recognizability


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (125 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 120-125

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1993-38
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.