Prévision des vibrations stationnaires et instationnaires aux moyennes fréquences : : approche en énergie moyenne et approche par admittances impulsionnelles

par Myriam Djimadoum

Thèse de doctorat en Acoustique

Sous la direction de Jean-Louis Guyader.


  • Résumé

    Dans le cadre de l'étude des vibrations de structure assemblées excitées par une sollicitation stationnaire ou instationnaire, deux démarches différentes mais complémentaires ont été adoptées- l'une s'appuie sur le développement d'un problème énergétique moyennes fréquences comportant une équation simplifiée du second ordre que suit une variable énergétique moyennée dans l'espace et en fréquence et les conditions aux discontinuités lui étant associées. Ce développement est effectué dans le cas de deux poutres couplées et met bien en évidence l'importance des moyennes pour la simplification du problème. Une brève généralisation est faite au cas bidimensionnel avec une plaque simplement appuyée. Le' caractère quelconque de l'excitation est pris en compte par la recherche d'un résultat dans le domaine temporel, grâce, d'une part à la reconstruction d'une phase, et d'autre part à une hypothèse de décroissance exponentielle. -la deuxième démarche forme une référence pour la première, de par le caractère plus exacte de sa résolution : le problème de deux poutres couplées est ainsi traité par décomposition géométrique de l'assemblage puis modélisation des structures isolées par des admittances impulsionnelles. Ceci permet finalement d'obtenir les efforts de couplage à la jonction, grâce à diverses méthodes de résolution que l'on décrit et compare numériquement: intégration numérique directe, transformation de Fourier inverse et méthode de type Galerkin.

  • Titre traduit

    = Prediction of the stationary and non stationary vibrations in the mid-frequency range: : a veraged energy and impulse admittance approaches


  • Résumé

    The study of vibration of assembled structure excited by stationary or non stationary forces is made through two different but complementary procedures: -The first one is based on the development of an energetic approach in the mid-frequency range, which consists of a simplified second order equation in terms of an energetic space- and frequency- averaged quantity and the associated conditions at the discontinuities. This development is applied to the case of two damped coupled beams and emphasis is placed on the influence of the averages for the simplification of the problem. A brief generalization is made for two dimensional systems such as s1mply supported plates. As the excitation can be either stationary or non-stationary, one cane calculate another energetic value domain, firstly through the construction of an approximate phase and secondly through the assumption of an exponential decay of energy with time. - The second procedure is more exact and is thus used as a reference for the first one, i. E. , the problem of two coupled beams is solved by geometrical decomposition of the assembly and modelling of the isolated structures by impulse admittances. This allows one to obtain the coupling moments at the junction using different solution methods that are described and numerically compared: direct numerical integration, inverse Fourier transform and a method of the Galerkin type.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.p.xx-xx.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(1697)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.