Modelisation acoustique de l'energie moyenne diffusee par une distribution aleatoire de cibles spheriques sous-marines : validite de la technique d'echo-integration pour la mesure de l'abondance de cibles sous-marines

par ZHIGANG SUN

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Gérard Gimenez.

Soutenue en 1993

à Villeurbanne, INSA .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La technique d'echo-integration consiste a estimer la quantite de cibles (poissons) contenues dans un banc insonifie par un sonar en supposant que l'energie de l'echo renvoye par le banc est proportionnelle au nombre de cibles. Trois facteurs peuvent influencer cette linearite: l'interference des echos directs, l'effet d'ecran et la diffusion multiple entre les cibles. Dans ce travail, l'influence des trois facteurs sur la linearite de la technique d'echo-integration est etudiee pour des cibles spheriques. Le memoire est constitue de trois parties: la premiere est consacree au calcul de la reponse impulsionnelle d'une sphere rigide a un champ incident du type impulsion de dirac. Une methode mixte est proposee pour le calcul. La deuxieme partie est destinee a la modelisation de l'effet d'interference dans l'etude de l'energie diffusee par une distribution 2d de spheres. Certaines formules sont developpees pour permettre une evaluation rapide de l'effet d'interference. La troisieme partie concerne la modelisation de l'energie diffusee par une distribution 3d de spheres. L'influence de l'effet d'interference, de l'effet d'ecran, et de la diffusion multiple d'ordre 2 sur la linearite de la technique d'echo-integration est etudiee pour des spheres rigides, molles, fluides et elastiques. Les resultats numeriques montrent que la linearite de la technique d'echo-integration depend beaucoup de la structure physique des cibles, de la quantite de celles-ci et de la frequence de travail. Un sondeur large-bande est preferable pour la mise en application de cette technique et favorise l'identification de cibles. Cependant, l'utilisation d'un sondeur large-bande n'assure pas forcement une meilleure linearite entre l'energie diffusee par les cibles et leur quantite. L'hypothese de la linearite est acceptable surtout lorsque la quantite de cibles detectees est faible. Dans certains cas, ou la distribution est relativement dense, des mesures sur deux tranches d'eau distinctes sont necessaires pour determiner la quantite de cibles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 P.
  • Annexes : 85 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.