Formation d'imbrules solides lors de la combustion des fuels lourds

par LARS WITZEL

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Pierre Moszkowicz.

Soutenue en 1993

à Villeurbanne, INSA .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les preoccupations environnementales amenent a des limites reglementaires d'emission de plus en plus severes pour la combustion des fuels lourds. Notre objectif est de determiner les possibilites de prediction des imbrules solides emis par les chaudieres industrielles. Dans un premier temps, des gouttelettes de fuel lourd sont pyrolysees dans un tube a chute en milieu inerte pour obtenir des particules solides (des spheres creuses appelees cenospheres). Le rapport massique, cenospheres/fuel injecte est etabli. Dans un deuxieme temps la reactivite a l'air est mesuree par analyse thermogravimetrique. Les resultats obtenus (rapport massique cenospheres/fuel injecte, reactivite et temperature d'inflammation des cenospheres peuvent suffire pour assurer le suivi d'une production d'un fuel et pour tester l'efficacite d'un additif de combustion. Un modele de simulation de la pyrolyse rapide d'une gouttelette de fuel lourd et de la formation d'une particule solide a ete developpe


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 69 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.