Caractéristiques morphologiques et géochimiques des grains d'or : application a la prospection des placers de Mayoko (Congo)

par Noël Watha-Ndoudy

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Claude Samama.

Soutenue en 1993

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    Les connaissances ponctuelles acquises ces dernières années sur les caractéristiques morphologiques et géochimiques des grains d'or suggèrent que celles-ci sont tributaires de l'histoire géologique de cet or (formation, transport, évolution post-sédimentaire). Dans le cadre de la prospection des placers, il est d'usage d'échantillonner les alluvions d'aval en amont pour rechercher les sources des apports en minerais et localiser approximativement les gites primaires. Il apparait donc théoriquement possible d'appuyer des prospections d'or, en utilisant les caractéristiques des grains trouvés dans les placers pour déterminer leur distance de transport. Dans l'objectif de vérifier dans quelles conditions ces paramètres peuvent aider à mieux orienter des campagnes de prospection, quelques échantillons de grains d'or provenant de différents milieux alluviaux et éluviaux ont été étudiés. Il en ressort que les caractéristiques des grains d'or peuvent être regroupées en deux catégories: celle qui indique l'importance du transport subi par les grains (données morphologiques); celle qui renseigne sur le milieu de genèse des grains (composition chimique et nature des inclusions minérales). Dans le cas ou l'on connait déjà des minéralisations primaires, l'utilisation judicieuse des caractéristiques précitées peut permettre de mettre en évidence de nouvelles sources de l'or des placers. Dans le cas ou les sources de l'or sont encore inconnues, en utilisant le schéma graduel indiqué, on peut dans un grand nombre de cas, situer avec assez de précision la zone source de l'or étudié. En même temps il est possible de prévoir son mode de gisement et d'obtenir quelques éléments sur sa metallogenèse. Ce schéma applique aux alluvions de Mayoko (Congo) montre que l'or de cette zone n'a subi qu'un transport peu important. Sa source est donc à rechercher au sein même de l'enclave métamorphique. Les données metallogéniques du secteur soutiennent cette approche. Enfin, une typologie indicative des minéralisations qui ont pu alimenter en or ces alluvions est présentée

  • Titre traduit

    Morphological and geochemical characteristics of gold grains : applied to the prospection of the Mayoko placers (Congo)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (371 p.)
  • Annexes : 234 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.