Nouvelles techniques de déduction automatiques en logiques polyvalentes finies et infinies du premier ordre

par Nicolas Zabel

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Ricardo Caferra.

Soutenue en 1993

à Grenoble, INPG .


  • Résumé

    Cette thèse se divise en trois parties. Dans l'introduction, nous rappelons d'abord les problèmes et les motivations philosophiques a l'origine de l'étude des logiques polyvalentes. Nous élaborons une methode qui permet d'obtenir mécaniquement a partir de la définition matricielle d'une logique, des règles d'inférence pour les connecteurs propositionnels d'un calcul des tableaux. Un traitement similaire est fait pour les règles d'inférence pour les quantificateurs. Le raffinement étudie alors est une skolemisation paresseuse. Elle permet l'utilisation de l'unification pour calculer les instances utiles a la construction d'un tableau ferme. Une implémentation dans atinf les concrétise. Nous proposons les logiques polyvalentes avec égalité graduelle, un calcul par resolution-paramodulation ordonnées. La première partie finit par une extension qui consiste a munir les valeurs de vérité de structures de treillis ou de treillis bi-dimensionnels. Au traitement systématique des logiques finies suit une étude de deux cas typiques de logiques polyvalentes infinies du premier ordre une étude systématique étant théoriquement impossible : les logiques de post et de Ukasiewicz. Le lien entre les logiques de Horn et les logiques de post est utilise, pour proposer une automatisation des logiques de post basée sur une sémantique des mondes possibles. A partir de cette sémantique nous définissons un calcul des tableaux préfixes. Afin d'augmenter l'efficacité, des contraintes, résolues en temps polynomial sur les préfixes sont introduites. Chaque développement inclut une étude bibliographique très documentée du domaine de la logique mathématique, de l'intelligence artificielle et de la déduction automatique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (239 p.)
  • Annexes : 225 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Moyens Informatiques et Multimédia. Information.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : IMAG-1993-ZAB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.