La pérennité du problème tchéco-slovaque : facteur national et politique en Tchécoslovaquie, 1918-1992

par Frédéric Wehrlé

Thèse de doctorat en Science politique. Etudes soviétiques et est-européennes

Sous la direction de Hélène Carrère d'Encausse.

Soutenue en 1993

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    La crise qui s'est manifestée entre les Tchèques et les Slovaques après la chute du régime communiste a été le point culminant d'une séquence historique longue de plus de soixante-dix années, au cours de laquelle la question de l'ajustement des relations entre les deux peuples a constamment empiété sur les questions politiques en Tchécoslovaquie. Aux différences historiques de développement entre les deux communautés sur lesquelles se fonda le dualisme tchéco-slovaque, s'est ajouté le sentiment slovaque d'être en permanence écarté du processus de décision politique et de ne pas bénéficier équitablement des ressources matérielles. En dépit des politiques appliquées par les régimes parlementaire et socialiste pour résoudre le problème, la décentralisation de l'Etat apparut comme la stratégie la plus appropriée pour un groupe dont le sentiment était que la Tchécoslovaquie n'appartenait pas de manière égale à chacun. L'impossibilité pour les Tchèques et les Slovaques de se mettre d'accord sur une solution commune aboutit à la désintégration en 1992.

  • Titre traduit

    The persistence of the Czech-Slovak problem : national factor and politics in Czechoslovakia, 1918-1992


  • Résumé

    The crisis that occured between the Czechs ans Slovaks after the fall of communism in 1989 was the culmination of a seventy-years old historical sequence during which the issue of the arrangement of the relations between the two peoples had continuously been the focus of political concern. Besides the fact that Czecho-Slovak dualism grounded in deep-rooted historical differences in development between the two communities, the Slovaks felt both estranged from the decision-making process and deprived of their share of central-government ressources. In spite of public policies implemented by the parliamentary and socialist regimes, power-decentralization appeared to be the best strategy for the Sslovaks who felt that Czechoslovakia did not equally belong to everyone. The failure of the Czechs and Slovaks to reach a common solution led to the disintegration in 1992.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (490 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 429-475

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre de recherche sur l'histoire de l'Europe Centrale contemporaine. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 012
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 197
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Bib. Durkheim / THE (ISP) 92 WEH

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 93/IEPP/0008
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1501-1993-6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.