Delinquance et criminalite dans l'angleterre du dix-huitieme siecle

par GUY HOLLMAN

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Pierre Morère.

Soutenue en 1993

à Grenoble 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le dix-huitieme siecle anglais fut-il le siecle du sang, du point de vue de son systeme penal, comme on l'affirme communement? le but de cette these est au contraire de prouver que si la legislation etait, dans sa lettre, effectivement repressive, elle ne l'etait pas dans son application. La procedure penale, tres en avance sur son temps, ainsi que les exces memes de lois feroces, donnaient dans la realite aux accuses non seulement des droits mais aussi de reelles chances d'echapper a la corde. Contrairement a ce qui a ete parfois dit, il n'y eut pas dans l'angleterre du dix-huitieme siecle de lutte des classes par le truchement des lois penales. L'elaboration fortuite du code empechait toute forme de premeditation. Du point de vue de l'histoire sociale, la legislation penale est le reflet de comportements humains et premet de mieux connaitre une societe. C'est ainsi qu'un autre aspect de la these souleve le probleme de la definition du fait criminel au dix-huitieme siecle. Est criminel celui qui s'en prend a la propriete privee. Le role essentiel de la justice est de tente d'assurer la protection de celle-ci. En cours de siecle, la conception du monde judiciaire change, a la fois dans son aspect ethique et humain. C'est pourquoi l'evolution des methodes repressives et le role qui jouent le politique et le philanthrope viennent en conclusion de l'etude.


  • Résumé

    Was england's eighteenth century a bloody century, seen from the angle of her penal system, as has been claimed? the aim of the dissertation is to prove, on the contrary, that if the legislation was indeed repressive in its letter, it was not so in its enforcement. In actual fact, the penal procedure which was much ahead of the time together with the very excesses of fierce laws, ironically made for the rights of the accused to be heeded and in many cases permitted the latter to evade the rope. Contrary to what has sometimes been asserted, there was no "class war" waged through penal laws in eighteenth century england. The haphazard drafting of the "code" precluded any premeditation. From the standpoint of social history, penal legislation reflects human comportements and affords more insight into a society. Thus, another aspect of the dissertation raises the issue of the definition of crime in the eighteenth century. At the time, any violation of private property was deemed criminal. The duty of justice was to ensure the protection of the latter. As the century comes to a close, a change can

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.