Les aspects sociaux et politiques de la diffusion de l'Islam au Mali et au Songhai, 14-16e siècles

par Lahsen El Hmidi

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Solé.

Soutenue en 1993

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Le "miracle arabe" n'avait pas permis seulement le bouleversement de la carte geopolitique du monde ancien, mais avait e galement ouvert l'afrique noire a l'ere de la revelation divine et des lois universelles. C'est en tekrour que l'islam trouva son second souffle et son extraordinaire renaissance faisant du sahara-soudanais une econde terre de predication. Cette renaissance etait due, en grande partie, a l'habilite, aux talents des commercants arabo-berberes et surtout a l'esprit guerrier du mouvement almoravide. Ainsi, en introduisant leur culture, leur religion et leur langue, les arabes avaient contribue puissament au grand mouvement d'arabisation du soudan qui, du 11eme au 16eme siecle, a pousse les adeptes de mohamed a faconner le monde soudano-sahelien a leur image en persuadant les chefs locaux a mener une vie plus inspiree du modele oriental que de l'heritage ancestral soudanais. Cependant, cette persuation n'avait engendre qu'une influence tres superficielle. Les masses paysanes etaient restees profedement animistes et etrangeres au dialogue qui s'instaurait entre leur chefs et les ressortissants arabo-berberes. Mais si les cites nigeriennes ont connu une vie religieuse et culturelle tres animee aunmoyen-age, c'est grace, il faut le dire, a la politique bienveillante des souver ains soudanais ( les mansas et les askias ) qui ne cesserent de couvrir les lettres musulmans d'honneurs et de presents. Quoiqu'il en soit, la rencontre de l'islam avec l'afrique noire a permis a celle-ci de s'ouvrir sur le monde et d'appre hender les temps modernes avec une mentalite nouvelle.

  • Titre traduit

    Social and political aspects of islam spreading in mali and songhai ( 14-16 centuries )


  • Résumé

    The "arabe miracle" did not only allow the compete change of the geopolitic map of the ancien world, but also allowed bl ack africa to have access to the divine revelation era of universal laws. It is in tekrur that islam found its second br eathe and its extraordinary rebith turning the sudaness sahara into a second earth of predication. This rebith was mostl y due to the gifted arabo-berbertradesmen and more particularly to the warlik spirit of the almoravid movement. Thus, by introducing their culture, religion and language, the arabe had greatly contributed to the great arabization movement of sudan, which from the 11 th century to 16 th century drove mohamed followers to build the sudano-sahelian world in their own image, persuading the local cheifs to live in a more oriental way, rather than in the ancestral sudanese herit age. The agricultural work forces were still strongly animist and did not take part in the dialogue which involved their cheifs and the arabo-berber peopole ( or citizen ). But , if the nigerian cities knew a lilively religious and cultural life during the middle -age, we must say that it is thanks to the benevolent politics of the sudanese sovereigns ( the mansas and askias ) who never stopped honoring muslim scholars. Although, the meeting between islam and black africa permitted the latter to open us itself.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 304 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 205143/1993/67
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.