Les inférences spontanées de traits : l'influence des caractéristiques sociales de l'acteur

par Florian Delmas

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Jean-Léon Beauvois.

Soutenue en 1993

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Les recherches realisees dans le cadre de cette these mettent a l'epreuve l'hypothese selon laquelle la memorisation de la description verbale d'un comportement protoypique d'un trait (e. G. , "decouvrir la situation d'une enigme") entraine l 'inference spontanee de ce trait (ici, "perspicace") (pour une revue, uleman, 1987). Par spontanee, il faut ententre que cette inference s'effectue sans intentionnalite ni conscience. L'introduction generale circonscrit les conditions d'emergence de cette hypothese en psychologie sociale. Le cadre theorique de son elaboration est expose dans le chapitre 1 ainsi que les divers paradigmes experimentaux d'etude utilises et les travaux destines a verifier sa validite. Apres la presentation des modeles d'inferences dispositionnelles les plus recents (chapitre 2), la notion de spontaneite processuelle est abordee dans la perspective des classifications relatives aux differents niveaux d'automatismes et de controles de l'activite cognitive (chapitre 3). Le chapitre 4 et 5 relatent chacun une serie d'experiences visant a montrer que des inferences de traits sont produites spontanement lors de l'encodage (vs. Du recouvrement) des descriptions comportementales sous consigne de memorisation. Si le recours a une mesure en ligne n'a pas permis d'attein dre cet objectif (chapitre 4), l'utilisation d'une mesure d'amorcage sur le jugement s'est revelee plus probante (chapitre 5). Dans le sixieme et dernier chapitre, les experiences rapportees testent l'hypothese suivante : la producti on d'inference spontanee de trait est d'autant plus probable qu'elle confirme les attentes personnologiques issues du stereotype culturel associe a l'acteur. Beien qu'ils ne confirment pas pleinement cette hypothese, les resultats obtenus attestent d'un meilleur encodage des descriptions comportementales qui corrobent les attentes personnologiques stereotypiques.

  • Titre traduit

    Spontaneous trait inferences : the influence of the actor's social features


  • Résumé

    This dissertation examines the idea according to which trait inferences occur spontaneously during the memorisation of of behavior description (for a review, uleman 1987). By spontaneous, we mean that such inferences are made without inten t and awarness. We first revieuw the conditions under which perceiver engage in trait (dispositional) inferences as described in classic litterature. In the first chapter, we present research on spontaneous trait inferences (sti). The second chapter describes the more recent models of dispositional inferences. In the third chapter, concepts of spontenous and automatic processes are discussed. Experimental investigations are reported in produced at encoding stage rather than retrieval stage. Whereas on-line measures fail to provide unambiguous evidence (chapter five). In the last chapter, an additional hypothesis is tested : stis would be more likely to occur when target's behavior is consistent with stereotypical expectations. This assumption was not fully supported by empirical results, although data show that descriptions are best recalled when they confirm stereotypical expectations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 218 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?