Le granite du manaslu (nepal) marqueur de la subduction et de l'extension intracontinentale himalayenne

par Stéphane Guillot

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Patrick Le Fort.

Soutenue en 1993

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le granite de manaslu permet d'etudier la mise en place d'un corps magmatique en contexte de collision et d'extension intracontinentale. L'estimation des conditions pression-temperature dans l'aureole de contact suggere une profondeur de mise en place entre 9-11 km au sommet de 18-21 km a la base. A partir de l'etude structurale et asm du granite, nous proposons un modele de mise en place controle par des decrochements dextres e-w, dans une zone de relais distensive. Les resultats geochronologiques permettent d'envisager une mise en place vers 25 ma. Un nouveau modele de fusion du cristallin du haut-himalaya est propose


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 110 P.
  • Annexes : 342

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.