Mesure in-situ des pertes d'eau et d'azote sous culture de maïs irriguée : application à la plaine de la Bièvre (Isère)

par Lucas Kengni

Thèse de doctorat en Mécanique

Sous la direction de Georges Vachaud.

Soutenue en 1993

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .


  • Résumé

    Notre etude s'inscrit dans le cadre du programme nitrates rhones alpes dont l'un des objectifs essentiels est d'ajuster au mieux la fertilisation des cultures, dans un double souci de maintenir une agriculture intensive, mais respectueuse de la qualite de l'environnement. Le sol du site est representatif de la plaine de la bievre, superficiel, sableux et caillouteux, et tres apte au lessivage. Notre contribution a ete de definir au mieux les termes des bilans hydriques et azotes, sous divers traitements et occupations du sol. La methodologie mise en uvre a cet effet utilise l'humidimetrie neutronique associee a la tensiometrie et l'extraction de la solution du sol par bougies poreuses. Les resultats ont montre la necessite de reduire le pas de temps des mesures, compte tenu de la dynamique tres rapide de l'eau. Les bilans d'eau font apparaitre que les irrigations sont entierement valorisees sous culture. Les pertes d'eau n'ont lieu qu'a l'interculture et atteignent 90% des pluies. La variabilite de l'azote est importante. Les pertes d'azote restent negligeables durant le cycle cultural quel que soit le traitement applique, mais le reliquat a la recolte est considerable sur les sites fertilises. Le bilan du traceur atteste que la fertilisation a ete surestimee. De ce fait, les pertes a l'interculture deviennent fortement liees au residu a la recolte. Une reduction de l'apport de 100 kg/ha a ete preconisee. Les resultats ont en outre montre une bonne coherence entre les consommations d'azote par le mais, determinees d'une part par analyse directe sur cette derniere, d'autre part estimees a partir de l'evolution du stock d'azote du sol. Toutefois, il ressort de cette etude que le facteur plante reste meconnu, au meme titre que les transferts entre le premier metre du sol et la nappe, aspects vers lesquels devraient etre portees les prochaines investigations en vue d'une modelisation des transferts dans la plaine de la bievre

  • Titre traduit

    In-situ measurements of water and nitrogen losses under irrigated maize : application to the plain of Bievre (Isere)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : V-220 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 159-168

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.