Evolution de la permeabilite et de la circulation des fluides hydrothermaux dans une zone de cisaillement fragile : exemple des mineralisations de saint-salvy (tarn)

par Michel Moisy

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Pierre Grattier.

Soutenue en 1993

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le granite du sidobre est un granite syncinematique mis en place par injection dans une serie sedimentaire, a la faveur d'une zone de permeabilite crustale. Celle-ci est vraisemblablement constituee par une zone de relais transtensive entre deux decrochements dextres n60). Le magma deforme les schistes dans lesquels il s'installe, creant la schistosite s3. Pendant la cristallisation du magma, la deformation cisaillante se localise dans celui-ci et se manifeste par des structures d'ecoulement materialisees grace a l'asm, puis par l'ouverture de fentes de tension. Apres la cristallisation du magma, la deformation cisaillante se localise sur la bordure sud du granite, sous la forme d'une faille decrochante dextre: le filon de saint-salvy. Les fluides issus de la cristallisation du magma sont draines dans une zone transtensive creee par le decrochement dextre qui contourne le batholite par le sud. A l'interieur de cette zone de moindre pression, les fluides circulent dans les failles creees par le decrochement, et sur celles-ci, dans les zones de permeabilite maximum. Ces zones de permeabilite maximum sont liees a la presence de contrastes de competence entre la serie sedimentaire et des corps qui y sont emballes: l'intersection des aplites issues du granite et du decrochement cree des zones de drains privilegies que les fluides maintiennent ouvertes par leur pression, et a l'interieur desquelles ils deposent le quartz. Les fluides sont liberes cycliquement par un abaissement des contraintes tectoniques dans la zone d'ombre de pression, en correlation avec le mouvement decrochant sur le filon de saint-salvy. La chute de pression qui accompagne la liberation des fluides provoque leur ebullition, ce qui favorise les depots mineraux, et a terme provoque la fermeture des drains. Les fluides atteignent localement des vitesses elevees sous l'effet de leur pression dans des zones de circulations preferentielles, dans lesquelles on trouve des cristaux radialement disposes autour d'un germe, ce qui suppose un milieu de croissance isotrope. Le schema pour la circulation des fluides responsables du depot de la siderite et de la sphalerite est le meme. Les contrastes de competence ne sont plus crees par les aplites, mais par les corps siliceux precedemment formes, sur les epontes desquels la circulation se fait cycliquement dans des zones d'ouverture privilegiees causees par la deformation de ces corps siliceux sous l'action du decrochement. De l'echelle decakilometrique a l'echelle decametrique, les zones d'ouvertures (ou transtensives) sont localisees dans un champ de deformation, par les contrastes de competence que des heterogeneites introduisent dans un milieu initialement homogene constitue par la serie sedimentaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 224 P.
  • Annexes : 249 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.