Étude et caractérisation par fluorescence induite par laser d'un jet pulsé d'oxygène atomique

par Pascale Pezé

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Alain Paillous.

Soutenue en 1993

à Toulouse, ENSAE .

  • Titre traduit

    Laser induced fluiorescence characterization of an atomic oxygen pulsed beam


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La première partie de cette thèse est consacrée à la position du problème de la connaissance d'un jet pulsé d'oxygène atomique rapide mis au point afin de simuler l'attaque des matériaux par l'oxygène atomique en orbite basse. Après un rappel des méthodes de caractérisation de l'oxygène atomique, la fluorescence induite par laser est présentée en détails dans la deuxième partie. La prise en compte de tous les mécanismes radiatifs intervenant dans cette technique, ainsi qu'une description détaillée de la géométrie du volume fluorescent, ont permis d'obtenir de bons résultats quantitatifs en ce qui concerne la détection de l'oxygène atomique dans son état fondamental. Des expériences visant à comparer les résultats obtenus par fluorescence induite par laser à ceux obtenus par titration par le dioxyde d'azote valident cette étude. Une troisième partie est consacrée à l'application de la fluorescence induite par laser à la caractérisation spatio-temporelle du jet d'oxygène atomique. Les distributions de temps de vol des atomes d'oxygène à l'état fondamental sont enregistrées pour différentes conditions de création de jet : l'analyse de ces résultats a permis de conclure que la majorité des atomes se situe au centre du jet, leurs distributions sont des Maxwelliennes avec formation d'une couche de Knudsen et l'ajustement des paramètres de création de jet est essentiel et très délicat à réaliser. Enfin une dernière partie est consacrée à l'application de la fluorescence induite par laser à la détection de l'oxygène moléculaire dans son état fondamental. La bande (0,0) de la transition X-B est excitée dans de l'oxygène moléculaire pur. Les résultats de cette étude montrent que la fluorescence induite par laser n'est pas adaptée à la détection de l'oxygène moléculaire dans notre jet (seuil de détection trop élevé).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (135 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.132-135

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace. Service documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1993/118 PEZ
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.