Anthropologie de la lecture dans la Rome antique

par Emmanuelle Valette-Cagnac

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Florence Dupont.

Soutenue en 1993

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Loin d'être un corollaire immédiat et passif de l'écriture, la lecture constitue un objet d'étude autonome et fournit même sur le monde romain un point de vue irremplaçable, puisqu'elle permet de dépasser l'opposition traditionnelle entre civilisations orales et civilisations à écriture, et d'analyser la façon dont la parole et l'écrit conjuguent leurs effets. Malgré l'existence de la lecture silencieuse, manifestement réservée à certains usages "marqués", l'opalisation persiste en occident jusqu'a une date tardive. Pourquoi la voix n'abdique-t-elle pas ? L'étude des différentes formes de lecture à haute voix montre que l'opalisation n'a pas pour unique fonction de donner sens à l'écrit, pour le communiquer, mais qu'elle est un élément indispensable à l'efficacité même de l'écrit. La lecture oralisée n'est pas une simple mise en voix. Elle peut avoir pour effet de fabriquer du texte (recitatio). "Parole sans voix", la lecture de l'épitaphe instaure une fiction, exprimant la nécessité pour le lecteur de combler le vide laisse par le scripteur. La procédure de double oralisation (praeire verbis) enfin, caractérisant certains types de rituels, répond au double désir de produire une énonciation entièrement publique et de concilier une aspiration de continuité et d'adaptation.

  • Titre traduit

    An anthropology of roman reading


  • Résumé

    Far from being a direct and passive consequence of writing, reading forms an independent subject of study and even offers on the roman world a precious standpoint, as it enables us to go beyond the bounds of the traditional opposition between orality and literacy and to analyze the way speech and writing combine their effects. Despite the existence of silent reading, reading aloud is still in use in occidental culture till the 8th century. Why the voice did not abdicate? By studying the different forms of loud reading, we found that vocalization is not only intended to give sense and to communicate, but that it contributes to make writing efficient. Reading aloud is not a simple oral deciphering. It may be used to produce some text (recitatio). As "silent speech", funerary inscriptions institute a fiction, revealing the necessity for the reader to fill the gap that is left by the writer. Lastly, the "double vocalization" process (praeire verbis) characterizing a few types of rituals, answers the double necessity of producing an entirely public statement and of reconciling a paradoxal aspiration of continuity and change.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1997 par Belin à [Paris]

La lecture à Rome : rites et pratiques


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (660 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2, f. 620-662

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean-Jaurès. UFR Lettres, philosophie et musique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Gernet-Glotz (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE.Valette.Lecture
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16681-<1,2>
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 224 (1)
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 224 (2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2661
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1997 par Belin à [Paris]

Informations

  • Sous le titre : La lecture à Rome : rites et pratiques
  • Dans la collection : ˜L'œAntiquité au présent
  • Détails : 1 vol. (332 p.)
  • Notes : Titre de la thèse d'origine : "Anthropologie de la lecture à Rome".
  • ISBN : 2-7011-1611-2
  • Annexes : Notes bibliographiques. Bibliogr. p. 315-[319]. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.