Alterations du centre de l'australie : role des solutions salines dans la genese des silcretes et des profils blanchis

par Véronique Rayot

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de M. THIRY.

Soutenue en 1993

à l'EMP .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Plusieurs phases d'alterations et de silicifications se succedent et se superposent dans le regolite du nord de l'australie meridionale. Les alterations se caracterisent par un blanchiment general des profils. Des niveaux de silicification de nappe s'intercalent au sein des series blanchies. Les profils sont souvent couronnes par des silicifications d'origine pedologique (silcretes et hardpans). Le blanchiment est amorce par l'oxydation de la pyrite et de la matiere organique de la roche mere qui induit un milieu acide. Les feldspaths et phyllites originels sont alteres par extraction de l'aluminium. Reste en place la silice dont les tetraedres se reorganisent sur place pour former de l'opale. Cette alteration conduit a des profils ou coexistent de la kaolinite, de l'opale, de l'alunite, du gypse et du quartz herite du materiel originel. L'alteration se fait en presence de saumures. La diminution importante de la solubilite de la silice amorphe en presence de sels explique la paragenese opale-kaolinite dont l'association semble a priori antagoniste. La similitude de structure entre l'opale-ct et les couches tetraedriques des mineraux argileux suggere qu'une partie de l'opale soit heritee de l'alteration des argiles. Cette transformation se fait tres probablement par des stades intermediaires d'interstratifies de plans de tridymite et de feuillets d'argile. Les silicifications de nappe se caracterisent par la disparition des argiles, le maintien d'une partie de l'opale-a et l'apparition d'opale-ct. La silicification se fait par impregnation de la matrice et formation de concretions dans les vides. Les concretions sont liees a la percolation d'eaux douces chargees en silice. Lorsque ces eaux douces se melangent aux eaux de la nappe saline, la silice en solution precipite. Les sequences minerales concretionnees vont systematiquement de phases desordonnees (les differentes varietes d'opale) vers les phases les plus ordonnees (cristaux de quartz automorphes)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 142 P.
  • Annexes : 158 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.