Analyse de la stabilite des talus par les methodes des elements distincts. Application aux mecanismes de basculement

par KONG CHANG HAN

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Alain Fleurisson.

Soutenue en 1993

à l'EMP .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre etude s'inscrit dans un axe de recherche relatif a l'analyse de la stabilite des talus rocheux par les methodes des elements distincts. Elles consistent a analyser effectivement l'interaction d'un assemblage de blocs discrets delimites par des joints elementaires, ce qui permet de prendre en compte les caracteres heterogenes, anisotropes, et discontinus du massif. En particulier, nous avons pu montrer que cette methode, et specialement le logiciel brig3d, constitue un outil performant qui permet d'apporter des informations du plus grand interet pour analyser les mecanismes de basculement des massifs rocheux. Les reponses fournies par ce logiciel apparaissent conformes a la realite et peuvent etre mises en rapport avec les observations de terrain. Nous avons pu ainsi mettre en evidence les differents mecanismes de basculement identifies dans la nature et montrer comment la structure geometrique du massif rocheux, en particulier le pendage des discontinuites, controle a la fois l'intensite et le volume des deformations. Les caracteres anisotropes et heterogenes du massif rocheux jouent egalement un role important en modifiant la distribution des efforts et la repartition des deformations. D'autre part, la connaissance du volume de materiau deforme constitue une information de la plus grande utilite pour apprehender l'evolution potentielle des massifs rocheux a long terme


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 52 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.