Les Couvertures de livres : approches sémiologiques et sociologiques des marques éditoriales

par Huguette Rigot

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Claude Passeron.

Soutenue en 1993

à l'EHESS .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En posant la question : "qu'est-ce que la lecture d'un livre ?", l'objet de cette etude est d'en inscrire la reponse dans le champ de la communication visuelle et ce faisant de considerer l'objet le plus hegemonique et legitime de cette pratique - le livre - comme etant un signe. Demontrer l'existence du signe livre revient a dire que la signification qu'il produit est soumise a la connaissance et a l'acceptation d'un code - le code livresque - commun aux lecteurs et aux producteurs de livres, mais aussi anticipe, mediatise celle d'un autre qsigne - le texte - dont l'etude a principalement monopolise les energies hermeneutiques. A partir de l'analyse d'un corpus de douze livres soumis a une trentaine de personnes reparties en trois populations entretenant une familiarite differentielle avec la lecture et le livre, il a ete possible de comprendre comment se constituent les hypotheses de lecture dont l'aspect consensuel indique la pregnance du code livresque sur certaines caracteristiques sociologiques. L'etude du signe livre, objet symbolique et culturel, permet de fonder l'existence d'un systeme bibliographique rendant compte par le partage du code livresque de la constitution d'hypotheses de lecture, mais aussi de la caracterisation sociologiques des pratiques de lecture et des lecteurs au travers de la caracterisation symbolique des objets de lecture.


  • Résumé

    Asking the question : "what does reading a book consist on ?", the purpose of the following study is to circumscribe the answer within the field of visual communication and, by so doing, consider the most commanding and legitimate object of this praxis - the book - as a sign. Demonstrating that the book exists as a signs comes to saying that the significance it produces is submitted to the knowkledge and acceptance of a code - the book code - which is the same for the readers and the producers of books, but it also i8mplies and annonces the existence of another sign - the texte - whose study has so far been the chief object of hermeneutical efforts. Starting form the analysis of a corpus of twelve books proposed to thirty readers divided into three categories, each of those categories having its own peculiar relationship with reading and books, it has been possible to understand how one can built hypotheses about reading, whose consensual aspect shows the strength of the book code acting on the sociological variables which take shape on a symbolical level in the relationships between each reader and the book as abject, reading, but also other readers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 4258
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.