Régulation transcriptionnelle du gène c-fos et différenciation cellulaire

par Didier Trouche

Thèse de doctorat en Génétique

Sous la direction de Annick Harel-Bellan.


  • Résumé

    Le gène c-Fos est le prototype des gènes formant la réponse nucléaire précoce de la cellule, lors de l'entrée en cycle prolifératif. La protéine c-Fos possède des propriétés transformantes, et son expression est contrôlée de manière extrêmement stricte au cours du cycle cellulaire. Les études sur les mécanismes responsables de ce contrôle ont été principalement menées dans des systèmes cellulaires modèles, en particulier dans les fibroblastes 3T3. Elles mettent en évidence le rôle primordial joué par le SRE (Serum Response Element) dans le contrôle de la transcription. Nos résultats permettent d'établir que, dans des modèles cellulaires issus du système hématopoïétique, la transcription du gène Fos est régulée d'une manière tout à fait similaire : le processus de la différenciation, non terminale, n'affecte pas directement les mécanismes régissant la transcription du gène c-Fos. La différenciation terminale s'accompagne souvent d'un arrêt de la prolifération cellulaire, et simultanément, on observe une diminution de l'activité du promoteur c-Fos. L'étude d'un système bien connu de différenciation terminale, la différenciation myoblastique, nous a permis de montrer que la protéine MyoD, élément-clé du processus, est capable de réprimer la transcription du gène c-Fos.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (143 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 348 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : CentraleSupélec. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 55324
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.