Les contraintes résiduelles en réactivité des solides : détermination et rôle sur les mécanismes réactionnels

par Frédéric Bernard

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Norbert Gérard.

Soutenue en 1993

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les contraintes residuelles presentes dans tout corps solide sont d'origine mecanique, thermique ou chimique. Leur determination prend en compte le deplacement et la modification de la forme des pics obtenus par diffractometrie x. La connaissance du niveau des contraintes residuelles de surface doit permettre de determiner le role de celle-ci sur la reactivite des systemes solide/gaz (germination, croissance, cinetique. . . ). L'approche la plus fructueuse est la determination de ces contraintes in situ a haute temperature et sous atmosphere controlee en cours de reaction. Un appareillage a ete developpe, des exemples portant sur les systemes al. Li/h2; u2/ions azote, carbone, oxygene, soufre/h2, lani5/h2, fecral/o2 ont montre l'interet de cette demarche


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150-[28] f.
  • Annexes : Bibliogr. 130 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1993/21
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.