Recherches sur les bourgeons vegetatifs et floraux du prunier d'ente (prunus domestica l. Cv agen). Introduction a une evalvation previsionnelle des recoltes et au concept de la qualite de la fleur

par BEATRICE DOUROUX

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées

Sous la direction de Jean-Claude Courduroux.

Soutenue en 1993

à Clermont-Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La premiere partie de ce memoire est consacree aux manifestations histologiques consecutives a l'induction florale du prunier d'ente (prunus domestica l. Cv agen). Elles debutent par la formation, au niveau du meristeme, de pieces foliacees, les bractees, associees a une croissance anticipee de leurs meristemes axillaires qui engendreront directement les fleurs. Cette initiation a lieu des la fin juin ou la premiere decade de juillet. L'organogenese des pieces florales se poursuit de juillet a septembre. Les pieces reproductrices, d'abord sous forme rudimentaire, evoluent tout au long de l'hiver. Quelques jours avant l'anthese intervient la mise en place du sac embryonnaire et des grains de pollen. La seconde partie propose une evaluation precoce de la potentialite florale d'un verger. Elle exige la mise au point d'une methode de diagnostic pour l'annee n+1 des l'automne de l'annee n. Un tel diagnostic a pour objectif de conseiller les producteurs en matiere de taille et apport d'engrais. L'exactitude de cette evaluation a ete verifiee pendant 6 annees par son adequation a la floraison au printemps n+1. L'importance temporelle et quantitative des chutes est variable selon les vergers et les annees. Plusieurs causes ont ete mises en evidence: -absence de fecondation, -inadequation nucelle-albumen et albumen-embryon, -accidents nutritionnels et hydriques. La troisieme partie propose une approche phytotronique qui a privilegie 2 axes de recherches: l'incidence de la suppression des temperatures froides en periode hivernale sur la dormance des bourgeons vegetatifs et floraux, l'incidence des temperatures chaudes ou froides sur l'induction florale. Des resultats reproductibles ont ete obtenus, ils sont tous de nature thermobiologique. Un traitement d'une quinzaine de jours par les temperatures tiedes appliquees en novembre-decembre augmente l'intensite de la dormance et conduit a un retard au debourrement. L'augmentation de l'inertie n'est pas proportionnelle a la duree du traitement mais depend aussi de l'etat physiologique des bourgeons au moment du traitement. L'application des temperatures elevees a thermoperiode ample avant l'induction florale conduit a une diminution significative du nombre de bourgeons floraux correlee a l'augmentation des bourgeons a une seule fleur. De plus un debourrement anticipe obtenu sous serre en janvier, raccourcit le delai debourrement-virage floral

  • Titre traduit

    Investigation on vegetative and floral buds of prunus domestica l. Cv agen. Estimation of the foral potentiality of the orchard and concept of flower quality


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 236 P.
  • Annexes : 131

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne (Aubière). Bibliothèque Sciences, Technologies et Staps.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH CLERSC 1993 DOU

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1993CLF21595
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.