Modelisation de l'allongement et de la ramification du systeme racinaire du tournesol (helianthus annuus l. ). Effet du rayonnement inercepte et de la temperature

par LUIS AGUIRREZABAL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de FRANCOIS TARDIEU.

Soutenue en 1993

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le rayonnement intercepte (ppfd intercepte) et la temperature sont couramment utilises pour la prevision de la croissance des peuplements vegetaux a un pas de temps journalier. Nous avons etudie au champ et en laboratoire les effets des variations journalieres du ppfd intercepte et de la temperature du sol sur les variations des vitesses d'allongement et de ramification du pivot des racines secondaires de plantules de tournesol (helianthus annus l. ). Au champ, l'allongement et la ramification des racines ont ete suivis a travers des fenetres. La gamme de variation du ppfd intercepte et de la temperature du sol s a ete augmentee en cultivant des plantules a des epoques contrastees de la saison et en appliquant des ombrages a certaines des plantules etudiees. En laboratoire, des experiences paralleles ont ete realisees en cultivant des plantules sous des eclairements contrastes ou a differentes temperatures de la solution nutritive. L'allocation du #1#4c dans le systeme racinaire a ete aussi etudiee en laboratoire. Apres le stade 2 feuilles, a partir duquel une quantite importante de c d'origine photosynthetique recente est trouvee dans les regions recemment allongees des racines, la vitesse d'allongement racinaire a ete liee au ppfd intercepte entre 36 heures et 12 heures avant la mesure de l'allongement. Des relations hyperboliques communes entre le ppfd intercepte et l'allongement se sont appliquees aux plantes cultivees au champ et en laboratoire, aux plantes ombrees, et aux plantes soumises aux variations interjournalieres du ppfd intercepte. Pour un ppfd intercepte donne, le pivot s'est allonge plus vite que les racines secondaires. Les racines secondaires prenant origine pres de la base du pivot se sont allongees plus vite que celles prenant origine sur des regions plus eloignees de la base du pivot. Le rapport entre le ppfd intercepte et la distance entre la base du pivot et l'apex de la racine a rendu compte (r=0. 77) de la vitesse d'allongement des racines secondaires. Nos relations experimentales ont ete utilisees pour etablir un modele de simulation qui a prevu de facon acceptable l'allongement et la ramification des racines dans une experience independante de celles utilisees pour etablir les relations du modele


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 115 P.
  • Annexes : 94 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.