Obtention de phenocopies par des arn antisens et des ribozymes : etudes chez escherichia coli et application a un retrotransposon non-viral de la drosophile

par CHRISTOPHE TATOUT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de HUBERT PINON.

Soutenue en 1993

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les souches de drosophiles peuvent etre classees en deux categories selon qu'elles possedent (souches i) ou non (souches r) un element transposable appele le facteur i. Le facteur i peut etre mobilise a volonte par un simple croisement (appele croisement dysgenique) entre un male i et une femelle r. Cette mobilisation ne survient que dans la lignee germinale des femelles hybrides de premiere generation appelees femelles sf (sterilite femelle) et est associee a un phenotype de sterilite femelle. Actuellement aucune preuve experimentale n'a permis d'etablir une relation directe ente la transposition du facteur i et la sterilite sf. Nous avons choisi d'aborder ce probleme en bloquant la mobilisation du facteur i au cours d'un croisement dysgenique. Pour cela deux outils de regulation genique ont ete experimentes: les arn antisens et les ribozymes. Nous avons construit et etudie la fonctionnalite de ribozymes in vitro. Dans cette etude nous montrons qu'une hybridation polarisee defavorisant l'activite catalytique des ribozymes est observee lorsque les arn utilises sont de grandes tailles. L'etablissement d'un modele in vivo chez le procaryote escherichia coli nous permet de montrer d'une part que nos ribozymes qui sont fonctionnels in vitro ne permettent pas d'obtenir de phenocopies in vivo chez escherichia coli et d'autre part, que l'effet antisens est d'autant plus important que le recouvrement de l'arn cible par l'arn antisens est grand. La construction la plus efficace chez escherichia coli, produisant des arns antisens catalytiques diriges contre l'orf1 du facteur i, a ete etablie par transgenese chez drosophila melanogaster. Le transgene produit un arn antisens catalytique sous le controle du promoteur constitutif actine 5c. Il est montre que l'arn antisens antiorf1, lorsqu'il est fortement exprime, bloque la traduction du facteur i et diminue le taux de sterilite sf ce qui suggere fortement que la mobilisation du facteur i est responsable de la letalite sf


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 153 P.
  • Annexes : 277 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.