Evolution de la synthese proteique au cours du vieillissement chez le rat. Modulation par des facteurs nutritionnels et par l'exercice

par Laurent Mosoni

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Philippe Patureau Mirand.

Soutenue en 1993

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre objectif essentiel a ete de comprendre les mecanismes de la perte des proteines musculaires qui se produit chez l'homme au cours du vieillissement. Etant donne les alterations detectees au niveau cellulaire et moleculaire dans les mecanismes de la synthese proteique musculaire, l'hypothese la plus probable pour expliquer ce declin etait une baisse de la vitesse de synthese avec l'age. Par une approche in vivo, nous avons tout d'abord montre que la synthese proteique musculaire variait peu dans des conditions basales entre 12 et 24 mois chez le rat malgre une atrophie marquee (muscles des pattes: gastrocnemius, soleus, tibialis anterior). Nous avons confirme l'absence d'alterations graves dans la synthese proteique musculaire des animaux ages, en montrant que les capacites de reponse du gastrocnemius a une forte stimulation sous la forme d'une perfusion d'acides amines seuls ou associes a une perfusion d'insuline en conditions euglycemiques etaient identiques a 12 ou 24 mois. C'est seulement lorsque nous avons compare la reponse de la synthese proteique a des stimulations moderees chez les rats adultes et chez les rats ages que des differences sont apparues. En effet, nous avons montre que la prise alimentaire (tibialis anterior) et l'exercice (soleus) stimulaient la synthese proteique a 12 mois, mais pas a 24 mois. Pourtant, la masse proteique musculaire augmentait en reponse a l'entrainement aux deux ages. Ainsi, la perte des proteines musculaires caracteristiques du vieillissement pourrait etre le resultat d'une baisse de la sensibilite de la synthese proteique au repas. La quantite de proteines fixees durant la phase d'anabolisme post-prandial serait alors reduite et ne compenserait plus les pertes survenant lors des phases post-absorptives. Il en resulterait une lente erosion de la masse proteique, en particulier dans les muscles sensibles a l'etat nutritionnel, ce qui correspond bien aux observations decrites


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 109 P.
  • Annexes : 159 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.