Modifications du metabolisme proteique induites par le sepsis et mediateurs impliques

par DENIS BREUILLE

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de MAURICE ARNAL.

Soutenue en 1993

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail concerne l'etude des modifications du metabolisme proteique lors du sepsis. La premiere partie correspond a la mise au point d'un modele animal de sepsis reproduisant chez le rat l'etat hypercatabolique prolonge observe chez le patient septique. Les animaux sont fortement anorexiques et presentent une perte de poids tres marquee pendant 2 a 3 jours, puis moins aigue jusqu'au sixieme - huitieme jour postinfectieux suivie d'une reprise lente. L'atrophie musculaire atteint 40% du contenu proteique initial et semble identique pour des muscles de differents types metaboliques. La deuxieme partie du travail est une description des modifications des vitesses de synthese des proteines de l'organisme et des principaux organes. Les animaux infectes presentent une vitesse de synthese des proteines du corps entier augmentee de 28% par rapport a des temoins pair-fed. Le foie participe fortement a cette augmentation puisque la quantite de proteines synthetisee a son niveau represente 31% de celle de l'organisme entier au lieu de 15% chez un animal sain. A l'inverse, la quantite de proteines synthetisees dans les muscles est diminuee de 30% chez les animaux infectes par rapport a leur temoins pair-fed. D'autres organes semblent presenter une activation de leur synthese proteique dans la mesure ou la vitesse fractionnaire de synthese des proteines du corps entier sans foie est augmentee malgre la diminution observee dans les muscles. La faible augmentation observee dans le tube digestif ne semble pas pouvoir contrebalancer la diminution due aux muscles. La derniere partie du travail est une etude de la mediation de ces perturbations. L'administration de pentoxifylline 30 minutes avant l'infection inhibe tres fortement la secretion du facteur necrosant des tumeurs (tnf), limite l'anorexie, les pertes de poids, l'atrophie musculaire et la diminution des vitesses de synthese des proteines musculaires. Par contre, la reaction inflammatoire hepatique caracterisee par l'augmentation des vitesses de synthese proteique du foie n'est pas modifiee. Ceci indique une implication directe des cytokines et probablement du tnf dans les perturbations du metabolisme proteique induites par le sepsis.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 107 p.
  • Annexes : 162 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.