Traitement de l'information auto-pertinente et insertions sociales : le soi, une structure de connaissance maléable : étude expérimentale

par Delphine Martinot

Thèse de doctorat en Psychologie sociale expérimentale

Sous la direction de Jean-Marc Monteil.

Soutenue en 1993

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail vise à interroger les systèmes d'explication destinés à rendre compte de l'influence exercée par les variables sociales sur le traitement de l'information auto-pertinente. Pour atteindre ce but, une 1ère partie examine la littérature consacrée au rôle du soi dans le traitement de l'information (rôle du soi en mémoire et dans le traitement d'autrui, plus ou moins grande accessibilité de l'information auto-pertinente). Un intérêt plus particulier est ensuite porté aux études sur la malléabilité du soi où le social n'est envisagé que comme une source de variation externe susceptible de moduler le traitement de l'individu mais non le générer. Or, il existe une perspective référant à une orientation socio-cognitive des rapports qu'entretient le social avec le fonctionnement humain. La 2de partie, en référence à cette orientation, vise alors à témoigner théoriquement et expérimentalement, de la nécessaire prise en considération du rôle des régulations sociales dans l'étude du concept de soi. Les résultats expérimenrtaux enregistrés dans cette perspective et les phénomènes dont ils rendent compte : existence de schémas scolaires de réussite et d'échec (uniquement sur des dimensions autobiographiques pour ces derniers) et impacts et influence différenciés des insertions scolaires actuelles sur ces schémas, en fonction des insertions antérieures manipulées (réussite ou échec scolaire) et du caractère prestigieux de la discipline (mathématiques ou dessin) suggèrent de nouvelles approches théoriques

  • Titre traduit

    Processing of self-relevant information and social insertions : the self, a malleable structure of knownledge experimental study


  • Résumé

    The main object of this work aims at asking the sets of explanation destined to account for the effect produced by social variables on the processing of self-relevant information. Yo hit this target, a first part investigates the literature treating of self's influence on information processing (effect of self upon memory and upon the processing of information about other people, more or less accessibility of self-relevant information). A more particular interest is then taken in studies on the malleability of the self. It appear that the social is just considered as an external source of variation susceptible of modulating the individual's processing but not generating it. Now there's perspective refering to a social-cognitive account of relations between the social and the human fonctioning. Refering to this account, the second part of this work aims then a giving evidence, theoretically and experimentally, of the necessity to take the social regulations effects into consideration in the self-concept study. The experimental results recorded in this perspective and the phenomena they yield: existence of academic success and academic failure schemas (only on autobiographical dimensions for the last) and differentiated impacts and influences of current academic insertions on these schemas, in function of the previous manipulated insertions (academic. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (301 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 270-291. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.