Interaction des p-U et S-U à 200 GeV / nucléon et à haute intensité : étude des résonances "psi"' et "gamma" par le canal "mu" "mu"

par Bertrand Ronceux

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Roman Kossakowski.

Soutenue en 1993

à Chambéry .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les collisions d'ions lourds ultrarelativistes ont été proposées pour créer une phase exotique de la matière, appelée le plasma de quarks et de gluons. Une manifestation éventuelle de ce plasma est la suppression des états lies charmonium (c cbar). Pour l'observer, l'expérience na38 du CERN étudie les paires de muons produites lors d'interactions d'ions a 200 gev/nucléon, dans un domaine de masse comprise entre 0. 5 et 7. 0 gev/c2. La première partie de ce travail traite le problème des évènements avec interactions multiples, lie aux fortes intensités du faisceau. L’analyse présentée ensuite concerne la comparaison des productions des résonances psi et j/psi et du continuum de masse, dans les collisions proton-uranium et soufre-uranium. En particulier, le rapport bmumu sigma (psi)/bmumu sigma (j/psi) est étudié en fonction de la densité d'énergie du système, epsilon, et de l'épaisseur de matière nucléaire traversée part la paire c cbar; ce rapport est deux fois plus grand en proton-noyau qu'en s-u, et il diminue d'environ 40% avec epsilon pour le système s-u. Ce résultat est discuté dans le contexte du deconfinement (formation du plasma de quarks et de gluons) et dans le cadre de modèles d'absorption.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 111 P.
  • Annexes : 53 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Le Bourget-du-Lac, Savoie). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.