Etude de la fecondite des femelles de sepia officinalis l. (mollusque cephalopode) : caracterisation de facteurs impliques dans le controle de la vitellogenese et de la ponte

par Joël Henry

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de EVE BOUCAUD.

Soutenue en 1993

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude de la fecondite des femelles de sepia officinalis l. A ete abordee par une etude experimentale portant sur: le controle de la formation des ufs: vitellogenese et synthese du materiel capsulaire; le controle de l'emission des ufs au travers de l'activite contractile de l'oviducte; la capacite post-reproductive de l'appareil genital femelle. Pour la premiere fois, chez un cephalopode, des facteurs de nature peptidique issus du systeme nerveux et impliques dans le controle de la vitellogenese ont ete caracterises et purifies. Au niveau des follicules en vitellogenese, l'incorporation in vitro d'acides amines marques dans la fraction proteique est stimulee par une gonadotrophine issue des glandes optiques et par un neuropeptide apolaire d'environ 1 kda libere par le cerveau. Un bioessai in vitro base sur l'incorporation #1#4c d-glucose dans les glandes nidamentaires principales montre que la synthese du materiel capsulaire de nature polysaccharidique est sous la dependance de 3 neuropeptides issus des lobes optiques et d'un analogue de la progesterone libere dans l'hemolymphe par l'ovaire. L'activite contractile de l'oviducte mature est regulee par un facteur present dans les lobes optiques. La purification de ce facteur sur la base de son activite biologique et son sequencage ont revele un dipeptide, le gw, present en tres grande quantite. L'analyse en clhppi suggere la presence probable d'un groupement amide terminal; ce peptide appartiendrait donc a une famille de peptides connue depuis peu chez les mollusques et dont le premier membre a avoir ete decouvert est l'apgwamide. L'etude de la capacite post-reproductive de l'appareil genital de femelles senescentes, grace aux bioessais in vitro, montre que la limitation de la fecondite serait due a la mort precoce des geniteurs et non pas a une degenerescence de l'ovaire et du tractus genital. La mort pourrait etre le resultat de l'action combinee des gonadotropines et de facteurs issus des glandes optiques inhibant l'incorporation d'acides amines dans les proteines. La synergie de ces deux types de facteurs provoquerait un detournement du metabolisme proteique au profit de l'effort de reproduction. L'ensemble de ces nouvelles donnees confirme les presomptions de certains auteurs sur la presence de neurosecretions du snc impliquees dans le controle de la reproduction. Celui-ci se rapprocherait davantage de ce que l'on connait chez d'autres mollusques comme les gasteropodes en particulier


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 143 P.
  • Annexes : 113 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B VII b / HEN / e
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.